Live News

Covid-19 : les sous-variants plus contagieux d’Omicron présents à Maurice

Dr Shameem Jaumdally.

Les derniers séquençages effectués révèlent la présence dans l’île des différents sous-variants d’Omicron. Ce qui fait craindre une nouvelle vague de Covid-19, probablement en juin, selon le virologue Shameem Jaumdally.

285 cas du sous-variant BA.2 d’Omicron ont été relevés dans les résultats des analyses de séquençage effectuées sur des échantillons de prélèvements récoltés à Maurice entre le 8 mars et le 3 avril. Sur le total, on compte 275 cas locaux, selon les chiffres communiqués ce vendredi par le ministère de la Santé. Les sous-variants BA.4 et BA.5, qui sont à l’origine d’une recrudescence des nouveaux cas de Covid-19 notamment en Afrique du Sud, ont aussi été détectés dans notre île. 

32 cas du sous-variant BA.4 (27 cas locaux et 5 cas importés) ont été dépistés, ainsi que 3 cas locaux du variant BA.5. Il faut ajouter 18 cas du sous-variant BA.1 (16 cas locaux et 2 cas importés) et 3 cas locaux de recombinaison de BA.1 et BA.2. Selon les chiffres, ce sont les sous-variants BA.1 et BA.2 qui prédomine jusqu’à présent.

En dépit de la circulation de ces sous-variants, le nombre de nouveaux cas de Covid-19 n’a pas pris l’ascenseur. En effet, depuis le 29 avril, les chiffres hebdomadaires officiels indiquent une tendance à la baisse. De 154 nouveaux cas le 29 avril, on est passé à 93 le 20 mai. Ce qui contraste avec la tendance journalière actuelle : après être descendu à 2 le 16 mai, le nombre de nouveaux cas enregistrés quotidiennement est sensiblement remonté.Cependant, il est prématuré d’affirmer que cette tendance va se maintenir. 

Le Dr Shameem Jaumdally, virologue mauricien basé en Afrique du Sud, explique que « pour avoir le début d’une nouvelle vague, il faut que les variants ou sous-variants qui vont causer cette flambée soient prédominants dans la population et qu’ils établissent des foyers un peu partout ». Pour le moment, les sous-variants BA.1 et BA.2 sont restés largement majoritaires, mais les sous-variants BA.4 et BA.5 continuent de se propager, dit-il.

Pour lui, ces deux derniers vont surclasser BA.1 et BA.2 dans la communauté et ainsi entraîner une nouvelle vague de Covid-19, probablement au mois de juin. Sa prévision tient compte du fait qu’il y a environ deux mois de décalage entre les prélèvements effectués pour le séquençage et la situation actuelle.

25 nouveaux cas en 24 heures

Après une évolution en dents de scie ces dernières semaines, une tendance à la hausse des nouveaux cas de Covid-19 semble se dessiner depuis quelques jours. De 2 cas en 24 heures le 16 mai, le nombre est passé à 25 en 24 heures le 20 mai. Cependant, il faut attendre encore une semaine pour voir si cette tendance se maintient, une observation sur cinq jours étant insuffisante pour tirer la moindre conclusion.

Selon le dernier communiqué du ministère de la Santé, 5 patients ont été hospitalisés en 24 heures : 3 au New ENT Hospital et 2 dans les hôpitaux régionaux.

Concernant la vaccination, 1 009 092 personnes ont reçu la première dose de vaccin anti-Covid, 976 006 la deuxième dose, 619 424 la « booster dose » et 6 825 la deuxième dose de rappel. Les moins de 18 ans sont 75 209 à s’être fait injecter la première dose et 69 097 la deuxième dose.

  • Ed nou pou kont ou!

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !