Live News

COVID-19 - Dr Vasantrao Gujadhur : «Le nombre de décès est préoccupant»

L’ancien directeur des services de santé est d’avis que le pays ne peut enregistrer autant de décès liés à la Covid-19. Il estime que les autorités auraient dû donner davantage de détails liés à l’âge et aux pathologies des personnes décédées, au lieu d’être aussi évasives sur le sujet. Selon lui, la population aurait alors une meilleure idée de la situation.

Dix-neuf décès directement ou indirectement liés à la Covid-19 du 1er au 7 octobre. Vingt autres directement liés au virus entre le 8 et le 14 octobre. Cela fait un total de 39 en deux semaines. Interrogé par le Dimanche/L’Hebdo pour une réaction, le ministère de la Santé Kailesh Jagutpal a indiqué que bon nombre de ces décès sont attribués à diverses comorbidités et à l’âge avancé des patients. Il a aussi affirmé que le taux de mortalité lié à la Covid-19 n’est pas énorme, en comparaison avec d’autres pays et eu égard au fait que les personnes concernées souffraient déjà de pathologies antérieures ou n’étaient pas vaccinées.

Le Dr Vasantrao Gujadhur, ancien directeur des services de santé, est loin d’être aussi serein. « La situation est grave. Le pays ne peut avoir autant de décès liés à la Covid-19 », estime-t-il. Il est d’avis que les autorités devraient faire preuve de plus de transparence et divulguer l’âge et la pathologie des personnes décédées, au lieu d’être aussi évasives sur le sujet.

« En donnant ces détails, la population pourrait avoir une meilleure idée de l’évolution de la Covid-19 à Maurice », dit-il. Il souhaite aussi que le ministère dévoile le « fatality rate », c’est-à-dire le nombre de décès par rapport au nombre de nouveaux cas. « La prise en charge devrait également être revue et l’infection à la Covid-19 doit être traitée comme il faut », dit-il.

Un médecin du service public, qui a requis l’anonymat, soutient qu’il y a un triage assez précoce parmi les patients infectés par la Covid-19 qui est faite pour déterminer qui sont ceux qui ne sont pas vaccinés et de quelles comorbidités ils souffrent, ainsi que leur âge. Les asymptomatiques sont encouragés à rester à domicile. Ils reçoivent la visite de la Domiciliary Monitoring Unit.

Prise en charge

« Les patients les plus à risque, comme les dialysés, sont maintenus sous surveillance dans les hôpitaux régionaux, où ils sont auscultés par des spécialistes. Ceux dont l’état indique des signes de détérioration sont rapidement conduits au New ENT Hospital pour une meilleure prise en charge », affirme-t-il.

Il soutient que, peu importe le pays, il y aura toujours des décès liés à la Covid-19 en dépit de toutes les précautions prises. Il en va ainsi pour toutes les épidémies ou pandémies, selon le médecin. « Puisqu’il y a un triage et des actions prises en amont et assez promptement, la situation est sous contrôle. Le nombre de décès que nous avons n’est pas aussi alarmant », dit-il.

Pour lui, la prise en charge se fait convenablement et les protocoles sont bien respectés. Avec pratiquement deux décès par jour depuis le 1er octobre, il espère qu’on est arrivé au pic de la contamination et que la situation ne se détériorera pas.

Le médecin concède cependant que le taux de mortalité lié aux comorbidités démontre qu’il faut aussi travailler sur les maladies non transmissibles (telles que le diabète, l’hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires, etc.) « Le ministère de la Santé est déjà à pied d’œuvre pour lutter contre ces maladies », affirme-t-il.

Positivity rate

Pour le Dr Gujadhur, les autorités devraient dévoiler le nombre de tests menés en même temps que l’annonce des nouveaux cas détectés pour connaître, cette fois, le « positivity rate » (nombre de cas positifs divisé par celui des tests et multiplié le tout par 100). Cela permettra, selon lui, de connaître le facteur de risque quant à la propagation du virus. « S’il est de 3 %, cela signifie que le risque est faible. Mais s’il est de plus de 7 %, cela veut dire que le risque est élevé », souligne l’ancien directeur des services de santé. Il estime que ce serait aussi intéressant de savoir le nombre de tests conduits dans la communauté pour connaître la prévalence de la maladie à Maurice.

51 nouveaux cas de Covid-19

casvaccination

Le nombre de nouveaux cas positifs à la Covid-19 est en dents de scie ces derniers jours. 51 nouveaux cas ont été détectés en 24 heures, selon le communiqué du ministère de la Santé émis le samedi 16 octobre. De ce nombre, 49 sont des cas asymptomatiques et deux ont été admis au New ENT Hospital, à Vacoas. Le nombre de personnes vaccinées est de 891 593 pour la première dose et de 834 104 pour la deuxième dose. 11 723 et 22 658 adolescents, âgés entre 15 et 17 ans, ont été vaccinés au vendredi 15 octobre.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !