Live News

Covid-19 - Dr Sok Appadu : « Un risque de grande contamination si la population ne prend pas les précautions nécessaires »

Comme tous les pays, Maurice devrait s’attendre à une hausse importante du nombre de cas du variant Omicron. Parallèlement, la mortalité liée au Covid-19 risque aussi d’augmenter, selon les professionnels de santé. Ces derniers insistent sur l’importance de la vaccination et du respect des gestes barrières.

« Nous courons le risque d’être confrontés à une grande contamination si la population ne prend pas les précautions nécessaires », prévient le Dr Sok Appadu, responsable du New ENT Hospital. Il exhorte ainsi les Mauriciens à se faire vacciner ou se faire administrer la « booster dose » contre la Covid-19 le plus rapidement possible.

La présence du variant Omicron à Maurice inquiète les professionnels de santé. Surtout au regard de l’évolution de la pandémie ces dernières semaines. La forte contagiosité d’Omicron a en effet provoqué une explosion inédite de l’incidence de la Covid-19 dans de nombreux pays, dont les États-Unis et la France, ou encore, tout près de chez nous, à l’île de La Réunion où les hôpitaux sont bondés.

Les chiffres locaux ne sont pas rassurants. D’une semaine sur l’autre, le nombre de nouveaux cas détectés par test PCR est passé de 262 à 514, selon le dernier communiqué du ministère de la Santé. Cette tendance à la hausse est le signe que le variant Omicron est bien présent sur notre territoire, indique le Dr Sok Appadu.

Il met en garde contre une baisse de vigilance du fait que l’Omicron ne provoque, le plus souvent, que des symptômes légers. « Il reste mortel, même s’il l’est moins que le variant Delta. Et s’il y a plus de contaminations, il y a plus de décès ». Les personnes qui souffrent de comorbidités, ajoute-t-il, ont un risque élevé d’être hospitalisées en cas d’infection.

« Au New ENT Hospital, nous recevons beaucoup de patients qui ont été vaccinés depuis plus de six mois, qui n’ont pas été vaccinés ou qui ont des comorbidités », poursuit le médecin. Le constat est le même dans les hôpitaux régionaux. Ce qui démontre, selon lui, que le virus est en train de se répandre. Ainsi, il prévoit une augmentation des admissions dans les prochaines semaines, ainsi qu’une mortalité accrue si la tendance se maintient.
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !