Live News

Covid-19 : Boolell réclame une enquête indépendante, le ministre de la Santé «must go», affirme-t-il

« Il faut une enquête présidée par un médecin indépendant et des assesseurs en ce qui concerne la gestion de la Covid-19 ». C’est l’avis d’Arvin Boolell, qui était en conférence de presse dans l’après-midi de ce lundi 12 avril, aux côtés des députés Patrick Assirvaden et Farhad Aumeer. 

Arvin Boolell réclame également la mise sur pied d’un « National Coordination Committee ». Selon l’ex-leader de l’opposition, le ministre de la Santé doit partir. « The guy must go », soutient-il.

Il déplore le fait qu’il n’y ait pas « d’équipe » au sein du ministère de la Santé. Il est d’avis que le Dr Timol et le remplaçant du Dr Vasantrao Gujadhur, ancien directeur des services de santé publique, devaient être aux côtés de Kailesh Jagutpal lors des « press briefing » du National Communication Committee.

« Il n’y a pas de leadership », tonne Arvin Boolell.

Il pense également qu’il faut une collaboration public-privé en cette période de crise sanitaire. 

Arvin Boolell lance aussi un « warning » au Premier ministre. « Napa kalkil pou fer ethnic politics », prévient-il.

Dialyse : 10 décès sur 37 patients 

Arvin Boolell a en outre commenté le décès de patients sous dialyse à l’hôpital de Souillac.  

« Sur 37 patients, il y a eu 10 décès, soit près de 30 % », indique-t-il.  Ce sont les personnes les plus vulnérables et elles sont à risque, poursuit Arvin Boolell. 

La campagne de vaccination anti-Covid-19 était également à l’ordre du jour.  

« Fason p ale pa sa lane la ki pou gayn herd immunity », selon Arvin Boolell, qui est d’avis que l’immunité collective ne sera atteinte qu’à partir de 2022.

« Mo konpran koler Ivan » 

Arvin Boolell dit avoir eu une discussion avec Ivan Collendavelloo, député de la circonscription No.19 (Stanley/Rose-Hill) et ancien Premier ministre adjoint et ministre de l’Énergie, sur l’épidémie de Covid-19. « Mo konpran koler Ivan », affirme-t-il. Ainsi, il avance qu’il est temps de « conjuguer nos efforts ». 

Maurice en état d’urgence sanitaire 

Le porte-parole du dossier de la santé au sein du Parti travailliste (PTr), le Dr Farhad Aumeer, estime que Maurice est actuellement en état d’urgence sanitaire avec cette deuxième vague de Covid-19. Il est revenu sur le décès de plusieurs patients dialysés. Selon lui, il est très important de prendre des décisions « pour renverser la situation ».  

Il lance un appel au ministre de la Santé : « swa li demisione, swa li revwar so kopi konpletman ». 

Briser la chaîne de transmission 

Le député rouge a fait des suggestions qui, selon lui, pourraient apporter des changements. Le médecin souligne qu’il faut briser la chaîne de transmission. « Bizin aret servi lanbilans pou tir pasian dan sant karentenn ou dan so lakaz pou al fer dializ. Zot sitan a risk, a nimport ki moman zot kapav gayn infeksion ek kouma enn gaynie zot transmet a ziska wit dimounn », explique Farhad Aumeer. Il suggère aux patients d’utiliser leur propre voiture. Il préconise le concept de « Car Ambulance ». Cela brisera la chaîne de transmission, selon lui.

Équipements accrédités 

Le député rouge estime que le personnel de santé qui opère dans les centres médicaux ou hospitaliers ou dans le centre de dialyse à Souillac doit être bien protégé. « Proteze ek ekipman akredite, kinn prouv so pwin », souligne-t-il. Farhad Aumeer indique que le personnel a besoin de masque « médicalement approuvé ». « Pa donn ninport ki mask a bann frontliners », insiste-t-il.

Vaccination 

Farhad Aumeer lance un appel au gouvernement de faire inoculer les « patients à risque médicalement » en premier. « Bann pasian kiena maladi kronik, bann pasian ki fek opere, bann pasian dialize, bann pasian cardiak », a-t-il énuméré.

Patients dialysés

« Sak pasian dialize bizin gayn enn isolated cubical ». C’est ce que préconise le responsable du dossier de la santé au sein des rouges. « Pa kapav melanze, pa kapav dir enn met de met ant de », lâche-t-il.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !