Live News

COVID-19 : Air Mauritius réaménage ses vols sur la desserte Maurice - Singapour

Tous les vols en provenance de Chine ont été suspendus.

La compagnie d’aviation nationale a procédé à un réaménagement de sa séquence de vol sur la desserte Maurice Singapour. Selon la version officielle d’Air Mauritius il s’agit d’un changement « pour des raisons opérationnelles », il n’est pas exclu que ce soit en raison de l’ampleur que le COVID-19 a pris à Singapour qui comptait 84 cas confirmés de personnes infectées.

Du changement sur la desserte entre Maurice et Singapour de la part d’Air Mauritius. La séquence des vols MK 646/647 sur cette ligne sera Maurice – Kuala Lumpur – Singapour – Maurice. Cette mesure sera en vigueur jusqu’au 28 mars. Si la compagnie d’aviation civile nationale évoque « des raisons opérationnelles » pour justifier ce réaménagement, nous avons appris de source sûre que c’est en raison de l’épidémie du COVID-19 que ce changement est intervenu. 

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estimait que le nombre de cas confirmé de personnes infectées à Singapour s’élevait à 84 au 20 février. La transmission se fait localement d’un humain à un autre nous a expliqué le Dr Vasantrao Gujadhur directeur des services de santé du ministère de tutelle mauricien. Ce qui a incité les autorités sanitaires à exercer une vigilance accrue autour des passagers en provenance de ce pays. Cela même si selon le protocole actuellement en vigueur, tous les passagers qui arrivent à Maurice sont soumis à un test de dépistage du COVID-19 : à travers des prises de température manuellement et à travers les caméras thermiques installées à l’aéroport et au port. Objectif : vérifier sir la température des arrivants n’est pas anormalement élevée. 

Tous les vols on provenance de Chine ont été suspendus également depuis le 31 janvier. Tous les ressortissants mauriciens ou détenteurs d’un permis de résidence à Maurice qui ont séjourné dans ce pays durant au moins les 14 derniers jours sont placés en quarantaine dès leur arrivée à Maurice.

Depuis que l’OMS a décrété, fin janvier 2020, que le COVID-19 est une urgence de santé publique de portée internationale, Maurice a accentué ses mesures de surveillance afin que l’épidémie n’arrive pas sur notre territoire. Outre le contrôle renforcé des passagers à l’aéroport et au port, le centre de quarantaine installé à l’hôpital de Souillac a été mis en opération. S’en est suivi l’ouverture d’une deuxième infrastructure pour les mêmes besoins au centre de jeunesse d’Anse la Raie. Le centre de jeunesse de Pointe Jérôme a également été aménagé pour être utilisé comme centre de quarantaine si cela s’avère nécessaire.

52 Mauriciens plaident pour leur rapatriement de Chine

Neuf des 52 Mauriciens se trouvant en Chine qui avaient initialement fait appel au gouvernement afin de pouvoir être rapatriés de Chine vont arriver à Maurice ce samedi. Ils vont transiter au préalable par Dubaï avant d’arriver à Maurice. Dès leur débarquement à Maurice, ils seront placés en quarantaine de l’hôpital de Souillac selon les informations fournies par le ministère des Affaires étrangères.

Suite à un deuxième appel des autorités mauriciennes, ceux qui se trouvent encore en Chine avaient jusqu’au 20 février pour s’enregistrer auprès de l’ambassade de Maurice à Beijing (Chine) afin de signifier leur intention de retourner au pays. Plusieurs procédures seront suivies avant leur rapatriement nous a expliqué le Dr Karl Mootoosamy conseiller au ministère des Affaires étrangères. « Nous devons au préalable vérifier les informations que nous recevons et nous assurer où se trouvent exactement les personnes qui se sont fait enregistrées » nous a-t-il dit. Selon lui, certaines villes étaient en confinement ce qui fait que les résidents ne pouvaient se déplacer. Ceux qui sont étudiants doivent aussi avoir l’autorisation de leur établissement avant de pouvoir rentrer a-t-il ajouté. « Nous devons également nous assurer que ceux qui se sont inscrits ont réellement l’intention de rentrer avant de pouvoir émettre des billets pour leur rapatriement » a-t-il souligné. 

Le Dr Karl Mootoosamy nous a aussi expliqué que ceux qui rentrent au pays après avoir séjourné en Chine doivent se plier aux exigences des autorités sanitaires, c’est-à-dire être placés en quarantaine dès leur retour au pays. Ce qui fait partie d’une des conditions sine qua non de leur retour au pays.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !