Live News

Couvre-feu : cuire au feu de bois fait son retour !

(CREDIT PHOTO : Clyde Louison)

La période de confinement, doublé d’un couvre-feu, limite notre accès au gaz ménager. Certaines familles ont trouvé l’astuce de contourner ce problème. Simple comme bonjour : elles utilisent le feu de bois ou un réchaud à charbon pour préparer les repas. Elles en parlent.  

feu
Curt Isaac Louison a cuit son repas au feu de bois. (CREDIT PHOTO : Clyde Louison)

La technologie améliore et facilite notre quotidien mais la pandémie Covid-19 nous pousse à revoir certaines habitudes. Bon nombre respectent les consignes de confinement et ne sortent pas même si leur bonbonne de gaz les a lâchés… 

De ce fait, il a fallu faire preuve de créativité. « Auparavant, nos grands-parents préparaient les repas au feu de bois, explique Curt Isaac Louison. En 2020, rien ne nous empêche d’en faire de même. » Ce boulanger-pâtissier indique qu’il a concocté son « foyer » à partir des éléments se trouvant dans sa cour à Pointe-aux-Piments.  

Curt Isaac Louison a trouvé deux jantes d’automobile et une pièce d’un ancien four. « J’ai enlevé une partie de la base de la jante avant de la poser sur l’autre et j’ai placé des morceaux de bois entre les deux. Elles reposent ensuite sur la pièce d’un ancien four. Le feu est allumé et le récipient trône sur l’enjoliveur. J’aurai fait la même chose si je devais préparer un barbecue. » Il a préparé du riz et un « cari poule » « Dorénavant, je vais cuire mes repas au feu de bois aussi longtemps qu’il le faudra. » 

feu
Un “foyer” fait à partir de deux jantes. (CREDIT PHOTO : Clyde Louison)

A Caroline, la famille Lebrasse essaie, elle, d’économiser le gaz ménager. « Nous n’avons pas pu en acheter en réserve », explique Fiora Lebrasse. Comme la famille aime les plats typiques d’antan, elle a monté son « foyer ». « C’est aussi un moment amusant et une façon de meubler son temps libre et chaque membre de la famille met la main à la pâte. »

Elle se souvient d’avoir déjà préparé des repas au feu de bois auparavant. Depuis le couvre-feu, elle utilise ce système de cuisson presque tous les soirs.  

Dans le jardin, elle collecte des branches sèches. Son voisin, menuisier de profession, lui a aussi remis des morceaux de bois qu’il n’utilisait pas. Fiora Lebrasse confie : « Ce n’est ni facile ni difficile de cuire au feu de bois. La fumée pique les yeux. Il faut se protéger de la chaleur et être vigilant quand il y a une brise. Il faut surtout veiller à la cuisson sinon on risque de brûler le repas. »  La famille a pu préparer un bouillon de ‘brède mouroum’, des lalo au safran, du poisson frit, un dholl au masala, du poisson salé, un cari agneau, des lentilles rouges et un pulao. Hmmmm, ça donne faim, n’est-ce pas ?  

Dans la journée du mercredi 25 mars, Yusuf (nom modifié) a dépoussiéré le réchaud à charbon légué par sa maman. Il s’apprêtait à préparer du « pain frire » pour la famille quand il a constaté que la bonbonne de gaz était vide. « J’avais précieusement gardé ce réchaud. Je l’ai nettoyé, j’y ai mis des morceaux de charbon, j’ai eu quelques difficultés à faire repartir la chaleur et maintenant ça va. » 

Il a ensuite offert le réchaud à charbon de même que des denrées alimentaires à une dame qui était dans le besoin.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !