Actualités

Courts, Iframac et Apollo Bramwell – Yacoob Ramtoola: «Le dossier BAI bouclé d’ici le 15 octobre»

Yacoob Ramtoola
L’administrateur spécial a fait le point sur la situation des différentes filiales du groupe BAI. Yacoob Ramtoola se donne jusqu’à la mi-octobre pour tout boucler. Il était l’invité de Nawaz Noorbux, mardi, dans l’émission le Grand Journal de Radio Plus. «Nous espérons qu’à la mi-octobre nous assisterons à la fin de la ‘special administration’ du groupe BAI. On pensait initialement pouvoir transférer les biens de la BAI au National Property Fund, dans deux ou trois semaines. Mais mis à part le transfert, il y a aussi d’autres responsabilités, que nous avons dû assumer », a déclaré Yacoob Ramtoola. Pour ce mandat, l’expert-comptable a demandé une enveloppe qui « ne dépassera pas les Rs 11,5 millions » à la Financial Services Commission (FSC), a-t-il déclaré.

Les actifs

Interrogé sur le montant des actifs du conglomérat mauricien, le Special Administrator, qui a pris ses fonctions à la fin du mois d’août, explique que « dans le groupe BAI, il y a des biens immobiliers, mais aussi des entreprises qui ont été transférées, comme la banque ou l’assurance. Les biens immobiliers à eux seuls peuvent générer 5 à 6 milliards de roupies. À cela, il faut aussi ajouter la valeur que la banque, la compagnie d’assurances et les autres actifs peuvent générer. Je rappelle que ce n’est pas notre objectif de vendre les actifs. Nous les transférons au National Property Fund. C’est à eux de générer les fonds pour payer les souscripteurs au plan Super Cash Back Gold (SCBG). » Yacoob Ramtoola ajoute que si la performance de la MauBank (née de la fusion de l’ex-Bramer Bank et de la Mauritius Post Cooperative Bank) est à la hauteur des prévisions, on devrait pouvoir générer un montant de 13 à 14 milliards de roupies.

« Mammouth a fait la meilleure offre »

Abordant le dossier Courts, l’administrateur spécial affirme que la meilleure offre, que ce soit sur le plan financier ou sur le plan social « a été faite par le consortium Mammouth ». Le montant final a été arrêté à Rs 350 millions, dont Rs 250 millions pour les actifs, a expliqué Yacoob Ramtoola. En ce qu’il s’agit des 188 licenciés de Courts, il a souligné que le processus de compensation a déjà démarré. Ils recevront, entre autres, 15 jours de salaire par année de service, plus un boni de fin d’année  au pro-rata.
 

Iframac

Yacoob Ramtoola a affirmé qu’une réunion avec les quatre concessionnaires (Leal, IMC, Axess et Mecom) pour finaliser le transfert des employés d’Iframac a eu lieu mardi matin. « La majorité des employés se sont prononcés en faveur du transfert. Une trentaine ont opté une compensation. » La liste des « souhaits » des employés a été communiquée aux concessionnaires, qui devraient revenir vers lui, a laissé entendre Yacoob Ramtoola. Ce dernier souhaite boucler le dossier Iframac d’ici vendredi.
 

Apollo Bramwell

23 entreprises locales et étrangères ont exprimé leur intérêt pour reprendre Apollo Bramwell, a déclaré le Special Administrator. Parmi les intéressés, il cite les noms d’Apollo de l’Inde, Fortis, mais aussi des firmes d’Afrique du Sud, de Dubayy et d’Europe. « Maintenant, il va falloir faire un ‘shortlist’ de ces offres. Nous travaillons sur une Data Room, car Apollo avait des coûts fixes importants. Pour attirer les investisseurs, il faut revoir ses structures et les coûts, notamment les salaires des médecins afin de démontrer qu’il peut être profitable. Les entreprises qui seront ‘shorlisted’ auront ainsi accès au Data Room où elles pourront prendre connaissance de certaines données hautement confidentielles, avant de soumettre leurs offres », a-t-il dit. Selon le Special Administrator, l’enveloppe salariale d’Apollo Bramwell à la fin d’août était de Rs 45 millions.
Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !