Live News

Court of investigation sur le naufrage du MV Wakashio : le capitaine enfonce son second

Sunil Kumar Nandeshwar

« C’est à cause du Chief Officer (Ndlr : Hitihamillage Subodha Janendra Tilakaratna) que nous nous sommes retrouvés dans cette situation », a déclaré Sunil Kumar Nandeshwar. Le capitaine du MV Wakashio déposait devant la cour d’investigation au siège de l’ancienne Cour suprême ce mercredi 17 février. 

 Sunil Kumar Nandeshwar a expliqué avoir donné des directives claires à son second. Mais, il dit avoir constaté, à travers le Voyage Data Recorder (VDR), que ses ordres n’ont pas été respectés à la lettre.  

Dans la foulée, le capitaine du vraquier battant pavillon panaméen a aussi concédé qu’il était sous l’influence de l’alcool le soir du naufrage, soit le 25 juillet dernier. « A aucun moment, je n’ai pris les commandes du navire » a affirmé le capitaine. Il dit avoir choisi de ne pas s’interférer dans la navigation car il était sous l’influence de l’alcool.  

L’ancien Puisne Judge Abdurrafeek Hamuth devait lui lancer : « C’est vous le capitaine !  Vous aurez dû éviter de consommer de l’alcool au point de perdre le contrôle ». 
 
Sunil Kumar Nandeshwar devait ainsi renvoyer la balle à son second, Hitihamillage Subodha Janendra Tilakaratna. Il a ensuite ajouté qu'avant de se joindre à la fête le 25 juillet, il avait constaté que le navire ne suivait pas la trajectoire. C’est alors qu’il aurait demandé au Chief Officer de modifier la trajectoire. 

« Mes consignes étaient claires », affirme-t-il, soulignant que son second devait exécuter ses ordres dans les dizaines minutes qui suivaient. Ce qui n’a pas été fait, dit-il, car son second n’a effectué le changement qu’après 40 minutes. 
 
Le capitaine a aussi indiqué que vers 19h14, le 25 juillet, le MV Wakashio se trouvait à 1,5 mille nautique des côtes mauriciennes. Il dit avoir averti le Chief Officer mais Hitihamillage Subodha Janendra Tilakaratna lui aurait assuré que tout était sous contrôle.
  
Sunil Kumar Nandeshwar a ajouté que le Chief Officer voulait aussi capter du réseau Internet.  

Interrogé sur les circonstances qui ont provoqué la détérioration de la situation après le naufrage, le capitaine a affirmé que tout était sous contrôle jusqu’à ce que la ‘Salvage Team’ remplisse le tank numéro 8.  

Les transcriptions du VDR ont été aussi mises en question par le capitaine. La séance a pris fin par la suite. L’audition du capitaine reprendra la semaine prochaine.

  • Health matters

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !