Live News

Cours en ligne : des enseignants se disent victimes de moqueries, des élèves s'amusent sur tiktok 

Photo d'illustration. Des élèves s'amusent avec l'application tiktok à faire des blagues sur des enseignants

Après quatre jours de cours en ligne pour les élèves du secondaire, les enseignants sont découragés. Cela après avoir épuisé tous les moyens à leur disposition pour arriver à susciter l’intérêt dans ces formations à distance. 

Des professeurs se disent victimes de moqueries. Ils sont désemparés à en juger par leurs commentaires.

« Croyez-vous que nous pouvons faire la classe avec des élèves qui sont en petite tenue, en chemise de nuit ou en train de se brosser les dents ? », s'interroge un enseignant.

D'autres s'amusent avec l'application tiktok à faire des blagues sur les enseignants. D'ailleurs les réseaux sociaux sont depuis jeudi inondés par ces vidéos.

Sooryadanand Meetooa, président de l'Education Officers' Union (EOU) dénonce le comportement des élèves. « Nous essayons de faire de notre mieux pour aider les élèves. Nous faisons des choses constructives et positives pour eux en cette période de confinement. Il est malheureux que nous soyons victimes de moqueries, d'insultes et des pressions de toute part. Le ministère de l'Education doit se ressaisir et intervenir. »

Appel au respect

Le secrétaire de l'Union des recteurs et des assistants recteurs, Vikash Ramdonee lance un pressant appel à ces jeunes.

« Je demande aux élèves de respecter leurs profs et le travail qu'ils font. Respectez-les comme vous le faites envers vos parents à la maison. »

Vikash Ramdonee exhorte les parents de ne pas critiquer le travail des profs en cette période de confinement. « Au contraire apportez aux profs votre soutien.»

Vikash Ramdonee fait également appel à la vice première ministre et ministre de l'Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun. « Il faut un rappel à l'ordre adressé à ceux qui font fi des mesures mises en place. »

Il rappelle que « de tels agissements de leur part sont en violation de l'ICT Act, puisque des photos et des vidéos sont en circulation sans le consentement des concernés », dit-il.

Au ministère de l'Éducation, un préposé tient à rappeler le rôle de tout un chacun : « Il est du devoir de l'enseignant de s'assurer une certaine discipline. Il est aussi de la responsabilité des parents de veiller à ce que les choses se passent bien lors de la tenue des classes. L'enseignant est certes à distance, mais le parent est lui à la maison ».

Notre interlocuteur met aussi en garde contre l’utilisation abusive de l’outil informatique proscrite par la loi. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !