Live News

Cour suprême : la plainte constitutionnelle de Rezistans ek Alternativ rejetée 

La plainte constitutionnelle déposée par Rezistans ek Alternativ (ReA) a été rejetée par la Cour suprême ce vendredi 30 septembre. Ce mouvement contestait, depuis 2005, la disqualification d’un candidat à une élection au cas où celui-ci ne déclare pas son appartenance ethnique. 

La plainte de ReA était dirigée contre l’État. L’Electoral Supervisory Commission et le bureau du commissaire électoral sont cités comme codéfendeurs dans l’affaire.

Il s’agit d’un jugement prononcé par le Full Bench de la Cour suprême.  Panel composé de la Senior Puisne Judge (SPJ) Nirmala Devat, et des juges Iqbal Maghooa, Gaitree Jugessur-Manna, Patrick Kam Sing Carol Green Jokhoo.

Dans leur verdict, ils ont souligné que ReA cherche à contester la disposition d’une loi qui a été abrogée depuis. Notamment les règlements 12(4) et 12(5) des National Assembly Elections Regulations 1968. Articles qui prévoient la disqualification d'un candidat potentiel à une élection générale pour cause de non-conformité à la déclaration sur son appartenance communautaire. Or, le Full Bench a abondé dans le sens de l’État en statuant que la Cour va refuser de se prononcer sur une affaire basée sur une loi qui a été abrogée. 

L’Etat était représenté par Me Diya Beesoondoyal, Principal State Counsel. 

Ashok Subron, porte-parole de ReA, a déclaré ceci après la décision de la Cour suprême : «Nous respectons ce jugement. Le combat ne s’arrête pas là. On va étudier la possibilité de faire appel au Privy Council».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !