Faits Divers

Cour intermédiaire : Ricardo Laval Agathe face à deux procès

Des millions de roupies avaient été saisies chez Ricardo Agathe.

Ricardo Laval Agathe, plus connu comme Tipom, défraye de nouveau la chronique. Il fait face à deux procès devant la cour intermédiaire, dans l’un pour paiement excédentaire et dans l’autre pour blanchiment d’argent. Ce marchand de fruits plaide non coupable. 

Le marchand de fruits, Ricardo Laval Agathe, refait parler de lui. Cet habitant de Sainte-Croix, âgé de 42 ans, répond devant la cour intermédiaire de paiement excédentaire et de blanchiment d’argent. Il plaide non coupable dans les deux procès. Son procès pour paiement excédentaire a été ajourné au 30 octobre, alors qu’une audience dans l’autre est prévue le 30 septembre. 

Le Directeur des poursuites publiques avait logé l’accusation formelle de paiement excédentaire devant la cour intermédiaire le 14 mars 2018. Cela en vertu de la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act. 
Il lui est reproché d’avoir empoché un paiement de la somme de Rs 579 000, le 21 décembre 2014, à Sainte-Croix. Il est défendu par Me Siddartha Hawoldar. Le procès est présidé par la magistrate Adeelah Hamuth. L’audition des témoins est prévue le 30 octobre. 

Argent dissimulé 

D’autre part, Ricardo Laval Agathe est accusé de blanchiment d’argent après que la police ait saisi près de Rs 2,7 millions à son domicile. Cette accusation formelle avait été logée devant la cour intermédiaire le 19 juillet 2018.

Les limiers avaient effectué une perquisition le 3 octobre 2015 à la résidence du marchand de fruits. Rs 2,6 millions et 4 000 euros étaient dissimulés dans des sacs et se trouvaient dans sa salle de bains sous des linges sales. Le procès est présidé par le magistrat Raj Seebaluck. L’audition des témoins débutera le 30 septembre. 

Ricardo Laval Agathe détient plusieurs antécédents pour divers délits. Parmi, une amende pour agression en 2001 et six mois de prison en 2009 pour délit de drogue.

En 2017, la commission anticorruption s’était intéressée à lui et avait obtenu le gel de ses avoirs et de ceux de ses proches.

En mars 2019, Ricardo Laval Agathe est épinglé par la brigade antidrogue. Il venait de récupérer 1 259 g d’héroïne auprès d’un Sud-Africain. La valeur marchande de la drogue est estimée à Rs 18,8 millions.

L’épouse de Ricardo Laval Agathe a aussi été interpellée lors d’une descente de la commission anticorruption le 17 juin 2019. Rs 3 millions, en coupures et en devises étrangères, ont été saisies à son domicile. Elle a, par la suite, obtenu la liberté conditionnelle.

Les enquêteurs de l’Icac disposaient de renseignements à l’effet que le clan Agathe avait repris ses activités dans le trafic de produits illicites. Les biens saisis ont été estimés à Rs 25 millions, alors que les bijoux et les véhicules des Agathe sont estimés à Rs 15 millions. L’opération de l’Icac a aussi vu la saisie de sept voitures et d’une motocyclette de grosse cylindrée.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective