Faits Divers

Cour d’assises : le policier plaide coupable d’avoir facilité l’importation de Rs 117 M d’héroïne

Ils ont plaidé coupable devant la cour d’assises mardi. Cela après un amendement apporté à l’acte d’accusation. Ils sont Jean Noël Narrainen, un jardinier de Cité La-Cure, alors âgé de 30 ans, et le constable Soobash Luchmun, alors âgé de 39 ans et habitant Vallée-des Prêtres. Les deux ne seront plus considérés comme des trafiquants de drogue. 

Jean Noël Narrainen est accusé d’avoir importé 7844,1 grammes d’héroïne le 29 avril 2014. Délit commis selon l’acte  d’accusation  à l’aéroport de Plaisance. Il est défendu par Me Drawnacharya Ortoo. 

Quant au policier Soobash Luchmun, il est accusé d’avoir, en février et avril 2014, facilité l’importation de la drogue. Il est lui défendu par Me Gavin Glover, Senior Counsel. La poursuite est représentée par Me Medaven Armoogum, Senior State Counsel.  

Les deux prévenus ont fait des aveux à la police. Leurs dépositions ont été produites en cour par les inspecteurs Harry Appasammy et Seeneevassen. 

Malaise en prison

Le jardinier Jean Noël Narrainen avait été intercepté à l’aéroport à son retour de Madagascar le 30 avril 2014. Il transportait dans le double fond de ses deux valises deux sachets en plastique contenant 7844,1 grammes d’héroïne. L’inspecteur Harry Appassamy a confirmé en cour que la valeur marchande de la drogue s’élève à Rs 117 661 500. Il a incriminé le constable Soobash Luchmun. 

Celui-ci a, dans sa version des faits à la police, relaté que c’est son collègue, un ancien sergent de police, Dharmarajsingh Sooknundun, qui recherchait une personne pour aller chercher un colis à Madagascar. Soobash Luchmun a passé l’information à Jean Noël Narrainen, qui était son jardinier. Ce dernier, qui n’avait jamais pris l’avion, s’est laissé convaincre. Et Soobash Luchmun dit s’être occupé de toutes les démarches relatives pour le voyage de son jardinier à Madagascar. Le procès a été ajourné au 19 novembre 2018. 

Rappelons que le sergent Dharmarajsingh Sooknundun est décédé en 2016 après avoir été pris d’un malaise dans sa cellule de la prison de Beau-Bassin. Conduit d’urgence à l’hôpital de la prison, il y a rendu son dernier soupir. Cet habitant de Notre-Dame, Montagne-Longue, avait été arrêté et détenu dans le sillage de cette affaire.