Live News

Coups de feu à Beau-Bassin : deux hommes tirent sur Manan Fakoo

Manan Fakoo Manan Fakoo était à bord de sa voiture au moment de l’incident
  • Il a été touché à l’épaule et au visage

Des coups de feu ont été tirés sur Manan Fakoo, 46 ans, à Beau-Bassin. Ce dernier a été touché à l’épaule et près de la mâchoire. Il a été admis à l’unité des soins intensifs de l’hôpital Victoria de Candos. Il a subi une intervention chirurgicale dans la soirée. 

Selon les premiers éléments d’informations, l’homme se trouvait au volant de sa voiture, une Hyundai grise, qui était en stationnement à Beau-Bassin quand cela s’est produit. Alors qu’il attendait quelqu’un dans son véhicule, deux hommes circulant sur une motocyclette auraient ralenti en arrivant à sa hauteur. 

L’un d’eux aurait tiré à bout portant dans sa direction, faisant voler en éclats le pare-brise. Manan Fakoo a été blessé. Il s’est rendu, dans un premier temps, au poste de police de la région. Les policiers ont sollicité le Samu, mais le quadragénaire a préféré ne pas attendre l’ambulance. Il a pris sa voiture pour se rendre à l’hôpital Victoria. 

mananDans les minutes qui ont suivi les coups de feu, la police a délimité la zone où ils ont été tirés. Elle a aussi mobilisé plusieurs de ses unités : la Major Crime Investigation Team (MCIT), la Criminal Investigation Division (CID) et la Special Supporting Unit. 

Ces unités se sont chargées du maintien de l’ordre à l’hôpital où se trouvaient des proches de Manan Fakoo, dont son épouse. Devant la salle d’opération où ce dernier subissait une intervention chirurgicale, des badauds et des sympathisants se sont massés, dans l’attente d’avoir des nouvelles. « Il a été sérieusement atteint au visage et à la partie supérieure du corps », a déclaré un des proches de Manan Fakoo au Défi Media Group. 

La police est en présence de témoignages selon lesquels les tireurs circulaient sur une moto de la marque Pulsar. Autre élément d’information : Manan Fakoo a été blessé par des tirs de chevrotine. Mercredi soir, la police criminelle et les enquêteurs de la MCIT s’attelaient déjà à visionner minutieusement les enregistrements des caméras CCTV balayant la région où les coups de feu ont été tirés. 

Altercation à Grand-Baie ? 

Les hommes du surintendant de police Bansoodeb de la CID ont d’ores et déjà repéré deux individus à motocyclette sur les images des caméras CCTV. À l’heure où nous mettions sous presse, leur identité était toujours inconnue. 

Il y a aussi eu une descente policière sur les lieux mercredi soir. La voiture de Manan Fakoo, qui se trouvait dans la cour de l’hôpital, a été remorquée par la police un peu plus tard. Elle a été examinée par les enquêteurs. Ce jeudi 21 janvier 2021, elle sera confiée à la police scientifique qui fera des prélèvements. 

Selon des informations recueillies sur le terrain, la police aurait appris que dans la journée du samedi 16 janvier 2021, Manan Fakoo aurait eu une altercation avec des individus à Grand-Baie au sujet d’une affaire de terrain. Ce qui pousse les enquêteurs à ne pas écarter l’hypothèse selon laquelle ce différend serait lié à l’agression de mercredi soir. Les limiers privilégient aussi l’hypothèse selon laquelle Manan Fakoo aurait été suivi pendant un bout de temps par ses agresseurs avant que ces derniers ne passent à l’acte.

manan
L’état de Manan Fakoo (à gauche) , est jugé stable, après une intervention chirurgicale, mercredi soir.

Interrogé mercredi soir

Le SP Ramjeet : «Il n’est pas en danger de mort» 

Dans une déclaration faite mercredi soir au Défi Media Group, le surintendant de police Parmanand Ramjeet a dit ceci : « Manan Fakoo est en bonne santé. La situation est sous contrôle. Pas de panique. Linn gagn quelques ‘pellets’ au visage et à l’épaule gauche, mais il n’est pas en danger de mort. » Il a ajouté que la police mène l’enquête. Les deux hommes sont activement recherchés.

Démêlés avec la justice 

Manan Fakoo est connu pour ses démêlés avec la justice. En 1998, il s’était illustré lors d’un rassemblement politique à Flacq/Bon-Accueil. Muni d’une arme à feu, il avait sommé Dinesh Ramjuttun de mettre fin à un meeting. Il avait été condamné à trois ans de servitude pénale. En février 2006, Manan Fakoo avait été la cible de gros bras assurant la sécurité d’un casino à Quatre-Bornes. Il ne voulait pas déplacer sa voiture qui était mal garée. Il avait été menacé avec un revolver.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !