Explik Ou Ka

Cottage : les inondations continuent

La situation à Cottage.

Des familles qui habitent dans une partie de Cottage affirment toujours être victimes des inondations. C’est le cas de Didier, marié et père d’un enfant en bas âge.

Didier N.P.M., la trentaine, habite Cottage depuis trois ans. Sa maison, construite dans un morcellement, se trouve malheureusement dans un bas-fond. En deux occasions, soit en 2019 et cette année-ci, il a été victime des inondations. « À chaque averse et pluie torrentielles ma famille et moi vivons des moments angoissants. Nous devons nous préparer à quitter la maison parce qu’on ne sait jamais ce qui va se passer. Il y a quelques semaines, quand je suis arrivé chez moi, il n’y avait aucune accumulation d’eau devant ma porte d’entrée, puis, soudain, c’était le déluge. L’eau, heureusement, n’a pas envahi ma maison », raconte-t-il.

« Pour nous, c’est un stress constant. Les pompiers soutiennent qu’ils ne peuvent rien faire. De mon côté, j’ai pu découvrir d’où provient l’eau. La dernière fois, on avait fermé Forbach et je suis allé faire un constat en compagnie du président du conseil de district qui m’a rejoint. Ensemble, nous avons noté que l’eau sort de derrière le magasin Espace Maison de Forbach. Ensuite, elle dévale la route et arrive au champ de cannes qui se trouve derrière ma maison,  avant d’inonder le morcellement où j’habite. C’est moi qui suis touché en premier par les inondations », déplore Didier. Ce dernier ajoute : « On a fouillé un canal pour permettre l’eau de partir. Cependant, la situation est devenue invivable ».

Il faut souligner que ce n’est pas la première fois que des habitants de Cottage ont contacté la rédaction, avec photos et vidéos comme preuves à l’appui pour se plaindre des misères qu’ils subissent toujours lors des grosses averses.

Le président du conseil de district de Rivière-du-Rempart, Premboodas Elayah est au courant du problème qui n’a pas été résolu, malgré la dernière intervention des autorités qui sont venues avec une pelleteuse. « Le lendemain, je suis allé faire une inspection des lieux, accompagné du PPS concerné. Je lui ai montré que l’eau sortait de derrière Espace Maison pour arriver jusqu’au champ de cannes avant d’inonder le morcellement. Je tiens à signaler le fait  que des consultants planchent actuellement sur ce problème. Je confirme que la source du problème a bien été identifiée. Je demande à ceux qui souffrent de prendre leur mal en patience », a-t-il déclaré à la rédaction.

Entre-temps, les habitants, dont Didier et sa famille, qui subissent les effets des inondations ne savent pas à quel moment précis une solution sera trouvée au problème. Ils vont continuer à vivre dans l’angoisse à chaque fois qu’il pleut des cordes.  Cependant, pour Didier, la situation est urgente. « Une fois, nous avons échappé à un gros danger grâce à un voisin qui a klaxonné devant notre porte. C’était au beau milieu de la nuit et on ne savait pas que l’eau montait. Nous avons quitté rapidement la maison. Moi, je suis sorti en dernier. Savez-vous quoi ? L’eau arrivait jusqu’à mon nombril ! J’en frissonne encore parce que j’ai un petit garçon âgé d’un an et demi. J’habite ici et ce serait dommage d’avoir à partir juste à cause d’un problème d’inondations », raconte le père de famille.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !