Actualités

Coronavirus : un cas suspect à l’hôpital Victoria fait courir une folle rumeur

Coronavirus

Une vidéo a créé une véritable panique vendredi après-midi. On y voit un homme sur une civière transportée par des personnes en combinaison intégrale. Ce Rwandais a été conduit d’urgence vers l’hôpital de Souillac où des examens pour déceler le Covid-19 ont été effectués. Les résultats obtenus en fin de soirée sont négatifs, selon le ministère de la Santé. L’étranger, arrivé à Maurice il y a quelques jours, présentait des symptômes.

La vidéo a vite fait le tour des réseaux sociaux et de WhatsApp, vendredi. Un homme, portant un masque, est transporté sur une civière par deux officiers du ministère de la Santé, vers une ambulance. Ces officiers sont vêtus d’une combinaison jaune. La scène se déroule à l’hôpital Victoria, Candos. Rapidement, la rumeur a fait le tour du pays : il y a un cas de Coronavirus à Maurice ! Il n’en a pas fallu plus pour créer la panique.

Dans les faits, il s’agissait d’un cas suspect. Même si le Rwandais, était en mesure de marcher, le ministère a appliqué le protocole de manière stricte afin d’éviter toute contagion éventuelle si le cas est avéré.
À l’hôpital, les médecins ont constaté qu’il avait des symptômes pouvant correspondre à ceux développés lorsqu’une personne est atteinte du virus :  fièvre et problèmes respiratoires. L’homme a été rapidement conduit à l’hôpital de Souillac, unique endroit sur l’île où on effectue des tests par rapport au Coronavirus.

« Seul le ministère de la Santé est habilité à déclarer un cas de Covid-19 », affirme une source officielle du ministère, qui confirme « qu’il s’agit bien d’un cas suspect, mais on ne peut établir si c’est un cas avéré une fois les résultats obtenus ». Les examens effectués en début de soirée, le vendredi 6 mars, se sont révélés négatifs au final, affirme le ministère de la Santé.

Le ministère a utilisé la « Polymerase Chain Reaction » (PCR) pour savoir si le patient est positif ou non. Cette méthode permet de faire rapidement des millions de copies d’un prélèvement ADN afin d’effectuer des tests plus poussés.

« Contact tracing »

Il nous revient que l’homme est à Maurice depuis plusieurs jours. À sa descente d’avion, il ne présentait aucun symptôme. Le protocole du ministère prévoit qu’un « contact tracing » soit fait dans les plus brefs délais pour isoler ceux et celles ayant été en contact avec le Rwandais durant son séjour à Maurice. Toute personne trouvée positive sera traitée à l’hôpital de Souillac, réaménagé pour pouvoir prendre en charge les patients.

À ce jour, une dizaine de personnes ont été placée en isolement. Comme les tests étaient négatifs, elles ont pu rentrer chez elles. Vendredi, cinq personnes étaient toujours en isolement.

Notons qu’il faut discerner la mise en isolement et la mise en quarantaine. Une personne est placée en quarantaine lorsqu’elle arrive d’un pays à risque. Comme le virus a une période d’incubation de 14 jours, la personne est mise à l’écart de la société durant ce lapse de temps, soit à Souillac, à Anse-La-Raie ou à Pointe-Jérôme.

Si une personne provenant d’un pays à risque développe des symptômes comme la fièvre, la toux ou est en détresse respiratoire, c’est l’isolement qui la guette. Elle sera en isolement total et ne pourra entrer en contact avec personne, sauf l’équipe médicale.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !