Live News

Coronavirus : tous les passagers en provenance de Wuhan placés en quarantaine

Surveillance rapprochée au port et à l’aéroport.

Le ministère de la Santé ne veut prendre aucun risque concernant le nouveau coronavirus. Tous les passagers en provenance de la ville de Wuhan, de la province de Hubei en Chine, ou qui ont visité ces régions durant ces derniers 14 jours, seront immédiatement mis en quarantaine.

Aucun cas suspect du nouveau coronavirus n’a été détecté à Maurice. Des mesures ont été prises pour le dépistage rapide des éventuels cas à Maurice à travers une surveillance renforcée à l’aéroport et au port.

À ce jour, huit passagers ont été placés en quarantaine à la salle d’isolement de l’hôpital de Souillac. Des mesures presque similaires ont été prises par les autorités chinoises avec la ville de Wuhan, placée en quarantaine. Tout déplacement par avion et par train est également interdit.

Cependant, ceux qui ont pu quitter le territoire chinois avant l’entrée en vigueur de cette mesure sont contrôlés aux frontières. Ainsi, tous les passagers, qui arrivent à Maurice en provenance de cette région, sont immédiatement admis à l’hôpital de Souillac où ils seront en quarantaine. Cela indépendamment de leur nationalité.

Le ministère de la Santé mauricien ne veut prendre aucun risque, explique le Dr Vasantrao Gujadhur, Director of Health Services au ministère de tutelle. Aucun cas avéré du nouveau coronavirus n’a été diagnostiqué au vendredi 24 janvier parmi les huit personnes placées en quarantaine à l’hôpital de Souillac, selon lui. Ce ne sont, dit le directeur, que de simples précautions afin que la maladie n’atteigne pas nos frontières.

Outre les huit personnes admises à l’hôpital, 26 membres de la troupe artistique, à Maurice dans le cadre des célébrations de la Fête du Printemps, ont été, quant à eux, placés sous étroite surveillance médicale à l’hôtel.

Dans un communiqué, le ministère de la Santé souligne que les passagers en provenance des autres provinces de Chine et qui ne présentent aucun des symptômes du coronavirus (fièvre ou toux), seront autorisés à quitter l’enceinte de l’aéroport. Cependant, un suivi de l’évolution de leur état de santé sera effectué pendant une période de 14 jours.

Toutes les mesures prises par le ministère de la Santé ne sont pas pour autant rassurantes, selon le Dr Deoraj Caussy.

Épidémiologiste et ancien consultant au ministère de la Santé, il affirme que la salle d’isolement de l’hôpital de Souillac n’est pas aux normes internationales. « Cette salle n’a pas été validée comme pouvant héberger des patients souffrant d’une maladie respiratoire, comme le coronavirus  » affirme-t-il.

Selon lui, il y a des failles. Maurice ne dispose pas des réactifs nécessaires pour déterminer si un passager est contaminé et ainsi assurer un bon dépistage.

Ajouté à cela, le personnel n’a pas les équipements nécessaires pour faire face à ce type d’épidémies. « C’est facile de gérer et de contenir la dengue, la malaria ou le chikungunya. Mais pour le coronavirus, qui est une maladie respiratoire qui peut se transmettre dans l’air et par le contact rapproché, nous n’avons pas ce qu’il faut », affirme-t-il.

Selon le Dr Caussy, le personnel médical ne peut faire usage du masque chirurgical et doit avoir des protections personnelles afin de ne pas être contaminé, comme cela a été le cas en Chine quand le virus n’avait pas encore été identifié.

Personnel formé

Pour l’épidémiologiste, il y a une équipe formée pour la riposte en ce qu’il s’agit des épidémies, mais elle n’a pas les moyens nécessaires. C’est comme avoir un passeport mais pas de visa. Il affirme que les masques chirurgicaux ne protègent pas efficacement contrairement aux masques N95.   Le Dr Caussy ajoute que sans les équipements appropriés, il n’est pas possible de prendre des échantillons sans se mettre en danger. Il existe aussi des appareils pour prendre la température à distance, ajoute-t-il.  

Autant d’arguments que réfute le Dr Gujadhur. Il affirme que le personnel attaché à la salle d’isolement(médecins, spécialistes, infirmiers, laborantins) a reçu une formation adéquate. En outre, les équipements nécessaires sont mis à leur disposition. Il souligne que les échantillons prélevés sur les huit cas suspects ont été envoyés en Allemagne avec la collaboration de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). 

Maurice sera en mesure de faire ses propres analyses très bientôt, car le pays disposera de ses propres réactifs. Ils n’étaient pas disponibles, le coronavirus identifié en Chine étant nouveau.

MK adhère aux mesures de l’OMS

Air Mauritius suit de près l’évolution de la situation concernant le coronavirus. Cela en lien avec les autorités locales et internationales, y compris l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Le proto-cole sera strictement observé, fait ressortir Air Mauritius.

Pas une urgence sanitaire mondiale

Le coronavirus n’est pas encore une urgence sanitaire mondiale. C’est ce qui ressort de la réunion de deux jours du Comité d’urgence de l’OMS.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !