Politique

Coronavirus - Paul Bérenger : «Les mesures annoncées sont insignifiantes»

Le leader du MMM, Paul Bérenger, a été critique envers le Premier ministre au sujet des mesures annoncées pour contrer l’impact du Covid-19 sur l’économie. Des mesures que Paul Bérenger juge insuffisantes : « Ce n’est pas avec une réduction des dépenses de 10 % dans le day-to-day running des ministères que nous allons contrer les effets catastrophiques du coronavirus. » Il déplore les « ti lekonomi qui ne sont pas sérieux ».

Paul Bérenger estime également que l’éventuelle interdiction des touristes en provenance de France serait catastrophique pour l’économie du pays. « Les hôtels, mais aussi ceux qui ont des emplois indirects du secteur touristique, seront affectés », dit-il.

Le leader des mauves reconnaît que la priorité reste la santé des Mauriciens et appelle à la vigilance au niveau des bateaux de croisière.

Le leader du MMM a aussi expliqué qu’avec le coronavirus, le prix du pétrole sur le marché mondial a connu une chute drastique, passant de 70 $ le baril à moins de 50 $. « La STC, et Air Mauritius principalement, font des profits énormes, des milliards. Il faut maintenant qu’il sachent utiliser ces fonds à bon escient avec la crise qui se profile », souligne Paul Bérenger.

Paul Bérenger s’est aussi montré très critique envers le gouvernement, surtout pour la manière dont le Parlement est géré. « Le gouvernement ne peut décider qui doit avoir la parole à l’Assemblée nationale. Le gouvernement fait beaucoup de tort en ne donnant pas la parole aux membres de l’opposition. Il n’y a pas eu de question parlementaire jusqu’ici. Cependant, ils ont accepté de donner la parole à Rajesh Baghwan et deux autres députés de l’opposition, lors des débats sur le programme du gouvernement lors de la prochaine séance. Nous demandons que tous les sept députés de l’opposition puissent prendre la parole », annonce Paul Bérenger.

Paul Bérenger a aussi abordé la situation à Air Mauritius. Selon lui, la compagnie d’aviation nationale se dirige vers la catastrophe, surtout avec « les liaisons coupées » en raison du coronavirus. Il affirme qu’il est du devoir du gouvernement de bien choisir le prochain CEO du transporteur national.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !