Live News

Coronavirus : aucun cas à Maurice

Il n’y a pas de cas de coronavirus à Maurice, indique le Dr Vasantrao Gujadhur. Cinq personnes ont été placées en quarantaine à l’hôpital de Souillac, par mesure de précaution, car ce sont des passagers en provenance de Wuhan qui est le foyer du coronavirus.    

«Nous n’avons pas de cas de coronavirus à Maurice. Par mesure de précaution, nous avons placé cinq des passagers en provenance de Chine en isolation à l’hôpital de Souillac, car ils venaient de Wuhan qui est le foyer du nouveau coronavirus », explique le Dr Vasantrao Gujadhur, Director Health Services et spécialiste en santé publique au ministère de la Santé. à jeudi, les personnes en isolation se portaient bien et n’avaient pas de fièvre. 

Il ajoute que les vingt-six personnes d’une troupe artistique chinoise qui est arrivée à Maurice le mercredi 22 janvier, dans le cadre des célébrations marquant le Nouvel An chinois, sont suivies à l’hôtel où elles résident. 

« Il y a des médecins à l’hôtel pour surveiller leur état de santé. Pour l’instant, elles se portent bien et ne présentent pas de symptômes de fièvre ou d’infection respiratoire », a-t-il expliqué. Mais en cas de fièvre et de toux, ces personnes seront dirigées vers l’hôpital de Souillac et seront placées en isolation pour des examens plus approfondis.

« Nous avons aménagé un comptoir spécial à l’aéroport à l’intention des passagers en provenance de la Chine. Deux faisaient un peu de température, mais ils vont mieux maintenant ». Cependant, des prélèvements ont été effectués à des fins d’analyse à l’étranger pour le suivi, ajoute-t-il. Selon lui, toutes les dispositions ont été prises afin de prévenir une éventuelle propagation du coronavirus à Maurice. 

À l’hôpital de Souillac, la salle d’isolation est interdite au grand public. Situé au premier étage de l’établissement, il peut accueillir jusqu’à douze patients. Le personnel a été préparé et formé pour ce type de crise. Ils disposent des équipements de protection nécessaires et de traitements appropriés pour s’occuper des éventuels cas.


Tous les pays encouragés à renforcer la surveillance

Selon le bureau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), tous les pays ont été encouragés à renforcer la surveillance des infections respiratoires aiguës (SIRA). Le bureau précise que le « nouveau coronavirus » identifié en Chine est une nouvelle souche de coronavirus jamais identifiée chez l’homme. Il peut se transmettre d’une personne à une autre, généralement à la suite d’un contact étroit avec un patient infecté, par exemple au sein d’un foyer, sur le lieu de travail ou dans un établissement de santé. Chaque pays doit informer l’OMS de tout cas présumé ou confirmé d’infection par le nouveau coronavirus.

L’OMS recommande aussi :

  • d’éviter tout contact étroit avec les personnes atteintes d’infections respiratoires aiguës ;
  • de se laver fréquemment les mains, surtout à la suite d’un contact direct avec une personne malade ou son environnement ;
  • d’éviter tout contact non-protégé avec des animaux d’élevage ou des animaux sauvages.

Toutes les personnes présentant des symptômes d’infections respiratoires aiguës doivent respecter les règles d’hygiène applicables en cas de toux. Elles doivent se tenir à distance, se couvrir la bouche à l’aide d’un mouchoir en papier ou de ses vêtements lorsqu’on tousse ou éternue, se laver les mains.

Dans les établissements de santé, les pratiques standards de lutte contre l’infection, en particulier dans les services d’urgence, sont renforcées.

Le bureau de l’OMS à Maurice ajoute que le coronavirus (Chine) est un nouveau virus qui se transmet d’un humain à un autre. Cependant, peu d’informations sont disponibles concernant sa source, son mode de transmission, sa sévérité, etc. L’organisme souligne également que le risque d’une épidémie mondiale est réel et aucun pays n’est à l’abri. Car le coronavirus se propage assez rapidement et a déjà gagné d’autres pays tels que la Thaïlande, la République de Corée et le Japon.


L’ambassade de Chine à Maurice rassure

Dans un communiqué, le jeudi 23 janvier, le service de communication de l’ambassade de Chine à Maurice fait ressortir que le gouvernement chinois attache une grande importance à la situation concernant le nouveau coronavirus.

Les autorités auraient pris des mesures professionnelles et proactives afin de contrôler l’épidémie. Il y a également un partage d’informations avec l’OMS, les pays et les organisations régionales, explique le service de communication. 

Dans le cadre de la Fête du Printemps, l’ambassade de Chine à Maurice travaille en étroite collaboration avec le ministère de la Santé mauricien, afin de prévenir toute épidémie du coronavirus à Maurice.  

L’ambassade dit apprécier les dispositions prises par les autorités locales et fait ressortir que les deux ressortissants chinois qui sont à Maurice dans le cadre des célébrations du Nouvel An chinois sont en provenance du Ghana. Compte tenu de leur état de santé que l’ambassade qualifie de «physical discomfort », ils ont été placés en quarantaine. Les vingt-six autres membres de la troupe sont en bonne santé, selon l’ambassade. 

L’ambassade de Chine à Maurice ajoute que tous les visiteurs de Wuhan qui prévoyaient de venir passer les fêtes à Maurice ont annulé leur voyage.


Chine : plusieurs villes en quarantaine

Dix-sept personnes sont décédées du coronavirus sur les 400 cas recensés en Chine et des centaines d’autres suspectées. Les autorités chinoises ont décidé de placer plusieurs villes en quarantaine. Outre Wuhan, l’épicentre de l’épidémie, il y a aussi les villes de Huang Gang, Ezhou et Zhejiang. Avec le transport aérien et ferroviaire qui est interdit également, c’est environ 20 millions de personnes qui vont être confinées. 

L’OMS étudie la menace sanitaire

Le Comité d’urgence des experts du règlement sanitaire international (RSI) sur le nouveau coronavirus s’est réuni mercredi et jeudi pour décider de décréter ou pas la menace sanitaire internationale.  Le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a demandé au comité de tenir une nouvelle réunion le 23 janvier pour étudier toutes les évidences disponibles pour déterminer si une situation urgence de santé publique de portée internationale existe. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !