Economie

Coopération régionale : Madagascar vise un partenariat stratégique avec Maurice

Andry Rajoelina et Vishnu Lutchmeenaraidoo Le président malgache, Andry Rajoelina et Vishnu Lutchmeenaraidoo, le ministre mauricien des Affaires étrangères.

Le nouvel homme fort de la Grande Île a partagé ses ambitions pour son pays sur le moyen terme. Pour atteindre ces objectifs, il a sollicité la participation des entreprises mauriciennes, des investissements qui seront bénéfiques aux deux pays et à la région.

Dans un discours long de 23 minutes, le président malgache, Andry Rajoelina a d’emblée mis l’accent sur la transformation en marche dans son pays, les mesures pour la protection de l’investissement et les objectifs à atteindre dans des secteurs porteurs dont les énergies, le tourisme, l’agriculture et la filière aurifère. Lors du forum d’affaires et de réseautage Maurice-Madagascar organisé par l’Economic Development Board des deux pays, Andry Rajoelina a invité à oser l’aventure malgache et à s’engager dans les grandes avenues d’opportunités qui s’ouvrent.

« Je suis convaincu que notre coopération sera porteuse de nouvelles idées pour la transformation de Madagascar et aussi pour l’essor économique et social de l’océan Indien. Ce sera un élan neuf pour les relations entre nos deux pays », a affirmé Andry Rajoelina à la cérémonie d’ouverture du forum le mercredi 13 mars, à The Westin Turtle Bay Resort & Spa, Balaclava.

Il a ajouté : « En cette période de renouveau pour Madagascar, pour les îles des Mascareignes, ainsi que pour le continent africain, il est crucial pour chaque gouvernement de tracer pour ses populations et son économie le contour d’un avenir meilleur répondant à leurs aspirations légitimes. Dans ce sens, je souhaite renforcer et consolider nos échanges en vue d’initier un véritable partenariat stratégique plus fort entre nos deux pays, surtout dans les domaines vitaux de l’économie mauricienne et malgache. »

Pays ayant une population de quelque 25 millions d’habitants et à deux heures de vol de Plaisance, Madagascar aura enregistré une croissance de 5% en 2018 selon les estimations de la Banque mondiale. Avec une stabilité politique qui se prolonge après les élections présidentielles, les entreprises tant mauriciennes qu’internationales ont un intérêt renouvelé pour investir dans la Grande Île. La présence de capitaines de l’économie mauricienne et hauts-cadres d’organismes parapublics et de la fonction publique en sont la preuve. Andry Rajoelina, effectuant sa première visite en tant que chef d’État, n’a pas manqué de rappeler la dynamique de croissance dans les partenariats.

« Chers entrepreneurs mauriciens, vous serez toujours les bienvenus à Madagascar quelle que soit la taille de vos projets. Venez en grand nombre et prenez place. Construisons ensemble de grandes choses. Joignons nos ambitions et conjuguons nos efforts pour créer ainsi un socle productif commun où l’océan Indien s’unit et n’aura plus à se battre pour la prospérité et la stabilité économique », a-t-il dit. « Le gouvernement malgache sera honoré et aura le plaisir de faciliter et d’accompagner les initiatives et projets de développement auxquels Maurice voudra participer. Ainsi, je forme le vœu que les années à venir soient une période exaltante, riche en succès remarquable et en croissance réelle. Désormais, notre coopération est sur les rails, avec à la tête un TGV. » TGV, étant le nom de son parti politique…


Cédric de Spéville, CEO du groupe Eclosia : «Un grand potentiel dans la Grande Île»

Des opérateurs du secteur privé ont eu une brève séance de travail avec Andry Rajoelina après l’ouverture du forum. Pour Cédric de Spéville, Chief Executive Officer du groupe Eclosia, Madagascar est riche en opportunités:

« Le groupe opère à Madagascar depuis 25 ans, ce de manière ininterrompue, dans l’aviculture et la logistique. Il y a des difficultés, des hauts et des bas. De manière générale, nous avons progressé. C’est un grand pays. (…) Nous avons toujours été bien accueillis. Nous remercions le pays pour cet accueil.

Après avoir écouté le discours du Président malgache, suivi d’une réunion de travail entre ce dernier et les opérateurs mauriciens, on peut affirmer que tout cela augure de bonnes choses. Nous sommes convaincus qu’il y a un grand potentiel dans la Grande Île. Le groupe Eclosia y sera présent pour les années à venir.

Des projets, nous en avons. Le groupe compte se lancer dans la production laitière, un projet qui se concrétisera cette année-ci. En 2019, nous avons l’ambition de lancer la franchise KFC. Cette ambition pour KFC dans la Grande Île, elle est identique à celle que nous avions pour le marché mauricien au lancement de cette activité en 1983 : créer des lieux de vie. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !