Economie

Coopération économique : Maurice finalise des accords avec 3,6 milliards de consommateurs

canne Le pays a soumis une proposition pour que l’Inde achète 150 000 tonnes de sucres.

La diplomatie économique mauricienne, avec le soutien des opérateurs du privé, est en passe de réaliser une année exceptionnelle en matière d’accords, offrant une visibilité à long terme sur les échanges entre Maurice et ses principaux partenaires. En ajoutant l’Inde, la Chine et l’Afrique, ce sont 3,6 milliards – 48% de la population mondiale qui nous tendent les bras.

Post-Brexit : Maurice tient son accord de libre accès

Pourquoi attendre que la Grande-Bretagne et l’Union européenne en finissent avec leur ballet de négociations avant que Maurice n’entame des pourparlers avec les Britanniques ? Aucune raison valable. C’est fort que cette logique - 28 mois après que les Britanniques ont voté leur retrait du bloc européen - que Maurice a négocié avec succès un accord post-Brexit, donnant libre accès aux produits Made in Mauritius au pays de Sa Majesté. Maurice exporte principalement du textile, du sucre et du poisson vers la Grande-Bretagne. Avec la mise en oeuvre de cet accord, ce sont tous les produits qui bénéficieront de cet avantage. Pour les six premiers mois de 2018, le montant de nos exportations vers le Royaume-Uni est de Rs 4 milliard, ce qui en fait notre premier acheteur devant la France, les Etats-Unis et l’Afrique du Sud.

Inde : dernier round de négociations en novembre

En 26 mois de discussions, tant à Maurice qu’à New Delhi, les deux pays sont proches d’un Comprehensive Economic Cooperation and Partnership Agreement (CECPA). Une délégation indienne est attendue au pays à la mi-novembre pour apporter les dernières touches et peaufiner l’accord qui sera historique, car pas moins de 25 axes de coopération ont été affinés. Un élément-clé est l’accès au marché indien et sous quelles termes et conditions, notamment des règles d’origine. Le rhum mauricien aurait la côte auprès des Indiens. Idem pour la bijouterie haut de gamme dont raffolent les Indiens. Au niveau agricole, ce sont les letchis et ananas qui pourraient trouver preneurs.

Afrique : des accords continentaux en gestation

En devenant le premier pays africain en passe de signer un accord de libre-échange avec la Chine, Maurice confirme son statut de partenaire privilégié pour les entreprises chinoises voulant s’implanter en Afrique. Maurice travaille sur des documents de nature continentale, lui ouvrant les portes à de nombreux pays en manque d’investissements et de produits de qualité. Qui plus est, la création de zones économiques attirerait l’intérêt tant des Indiens et de Chinois.

Sucre : négociations pour 150 000 tonnes vers l’Inde

Vendre du sucre raffiné à l’un des principaux producteurs mondiaux de cette commodité relèverait de l’exploit. C’est ce forcing que mène Maurice auprès de l’Inde. Le pays a soumis une proposition pour que l’Inde achète 150 000 tonnes de sucres. Bien qu’aucune décision finale n’ait été prise, l’Inde serait favorable à importer des sucres spéciaux mauriciens, en payant la prime qui va avec. Dans les couloirs, il se chuchote que l’exportation de 50 000 tonnes de sucres spéciaux serait presque garantie. Cependant, tout reste sujet à des modifications de dernière minute.