Live News

Controverse à l’Assemblée nationale mardi - Le Speaker : «Je n’ai à aucun moment voulu rabaisser Rajesh Bhagwan» 

Les travaux parlementaires reprendront le 26 octobre.

Les propos du Speaker de l’Assemblée nationale à l’encontre du député Bhagwan, lors de la séance du mardi 3 août, ont soulevé un tollé. Si les critiques ont fusé de toutes parts, Sooroojdev Phokeer explique que ce n’était qu’une « plaisanterie ». Selon lui, il n’a « jamais voulu rabaisser le député Rajesh Bhagwan ».

«Look at your face ». Cette phrase a été lancée à 11 reprises par le Speaker, Sooroojdev Phokeer, à l’encontre du député du MMM, Rajesh Bhagwan, lors des travaux parlementaires du mardi 3 août 2021. C’était lors du Prime Minister’s Question Time (PMQT), alors que le Premier ministre répondait à une question du député Reza Uteem (MMM) axée sur la nouvelle carte d’identité.

Ces propos ont été vertement critiqués par les partis de l’opposition et sur les réseaux sociaux, entre autres. Il ressort aussi que la BBC en a aussi fait état sur sa page Facebook (voir hors-texte). Si les principaux responsables des partis de l’opposition déplorent l’attitude « inacceptable » (voir texte plus loin) du Speaker de l’Assemblée nationale et réclament sa démission, Sooroojdev Phokeer a, dans une déclaration au Défi Quotidien, laissé entendre qu’il n’avait « nullement voulu offenser Rajesh Bhagwan ». 

Faisait-il référence au vitiligo, une maladie provoquant la décoloration de la peau lorsqu’il a répété la phrase « Look at your face », comme le laissent entendre les membres de l’opposition ? À cela, Sooroojdev Phokeer répond: « Rajesh Bhagwan est avant tout un être humain comme moi, comme tout le monde. Il ne portait pas convenablement son masque. C’est tout ». 

Pourquoi avoir utilisé ces propos ? « Ce n’était qu’une plaisanterie. Je n’ai à aucun moment voulu rabaisser Rajesh Bhagwan. Je ne suis pas ce genre de personne », a ajouté Sooroojdev Phokeer.   

Par ailleurs, les députés du Parti travailliste (PTr) ont adressé un correspondance au président de la République pour dénoncer l’attitude « répréhensible » du Speaker Phokeer, mardi. De son côté, le Deputy Speaker, Zahid Nazurally s’est abstenu de tout commentaire.

L’image du pays

Pour Kailash Purryag, ancien Speaker, « le comportement de Sooroojdev Phokeer est inacceptable». « Un Speaker ne peut tenir de tels propos au sein de l’hémicycle», dit-il. L’ancien titulaire à ce poste rappelle que l’actuel Speaker doit « earn the respect » des parlementaires et du public, car « les travaux de l’Assemblée nationale sont diffusés en direct. La population est découragée par ce qui se passe au Parlement ». 

« Je demande au Premier ministre de ramener l’ordre dans l’hémicycle afin qu’il y ait un retour à la normale. Maurice risque de devoir s’expliquer devant les instances internationales. L’image projetée n’est pas saine pour le pays». Propos d’un autre ancien Speaker, Ajay Daby. Ce dernier est d’avis que tout parlementaire doit aussi bien se comporter. Il propose « une réunion de la House Committee afin d’analyser ce qui s’est réellement passé ».

Un poste trop important

Selon Ajay Daby, un Speaker de l’Assemblée nationale ne doit pas se lancer dans des discussions virulentes avec les députés. « Il faut tout simplement agir conformément aux Standing Orders de l’Assemblée nationale. Le poste de Speaker est trop important pour se laisser aller à de telles insignifiances. J’en appelle à la raison. Sinon, il y aura, un jour ou l’autre, des ‘wounds and blows’ au sein de l’hémicycle », poursuit-il.

Le Défi Quotidien a aussi tâter le pouls au sein de la majorité gouvernementale. On fait toutefois comprendre que le Speaker « reste en poste et qu’il ne va rien se passer ». C’est, poursuit-on, l’opposition qui « détourne ce qui s’est réellement produit à l’Assemblée nationale »

La BBC évoque l’attitude du Speaker

Les 11 « Look at your face » de Sooroojdev Phokeer ont frayé leur chemin jusqu’à la page Facebook de la BBC mercredi. « The Speaker of Parliament in Mauritius has been widely criticised for shaming an MP with vitiligo, a condition of skin which causes patches of skin to become lighter », écrit la BBC. Elle précise que cette remarque a été lancée à 11 reprises et que cela suivait une altercation durant laquelle Rajesh Bhagwan « referred to the Speaker as a drunk and a shame ». La BBC a aussi posté un lien pour voir une vidéo de l’incident .

En conférence de presse  

L’Alliance de l’Espoir réclame la démission du Speaker

La démission du Speaker est vivement réclamée par les membres de l’Alliance de l’Espoir. Ils étaient en conférence de presse à Port-Louis mercredi après-midi.  Selon le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, chaque séance parlementaire réserve « son lot de surprises ». Le Speaker, poursuit-il, « a traîné l’Assemblée nationale dans ses pires moments. Sooroojdev Phokeer a franchi la ligne rouge. C’est inadmissible vis-à-vis de la démocratie. Cette insulte à l’encontre d’un membre du Parlement est un dérapage inacceptable. Nous réclamons sa démission ». 

Pour sa part, le leader du MMM a souligné que le Premier ministre est en train de « soutirer » les agissements du Speaker de l’Assemblée nationale. « Nous condamnons ce qui s’est produit mardi au Parlement. C’est révoltant. Il doit démissionner de son poste de Speaker », martèle Paul Bérenger. C’est la première fois, poursuit Paul Bérenger, qu’un Speaker fait un ‘walk-out’. « C’est une bouffonnade», souligne Paul Bérenger. 

« Toute l’île Maurice est choquée par le comportement du Speaker qui a agi d’une manière inacceptable. Nous réclamons sa démission », affirme Nando Bodha, le leader du Rassemblement Mauricien.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !