Actualités

Controverse autour d’un terrain en héritage : Me Ashley Hurhangee saisit la Cour suprême

L’avocat Ashley Hurhangee a logé une plainte en Cour suprême contre un notaire, son frère, sa mère et un businessman de la capitale. Il leur réclame conjointement Rs 10 millions de dommages et intérêts.

De plus, il réclame un ordre de la Cour suprême déclarant que l’accord conclu entre l’homme d’affaires et le notaire pour la vente d’un terrain familial soit «nul and void». Il demande aussi que la Cour suprême invalide un autre accord qu’aurait passé le notaire avec un habitant de Quatre-Bornes pour la vente de ladite propriété.  L’avocat fait valoir que ces transactions se sont déroulées à son insu.

Il relate que son défunt père, feu Dhamraj Hurhangee, avait obtenu en héritage un terrain à La Salette, Rivière-du-Rempart, et un autre à la rue Souillac à Port-Louis. Le 31 août 2016, soutient l’avocat, le notaire en question a émis un certificat attestant qu’il avait été chargé de conseiller et d’agir en tant que notaire dans le cadre de la vente d’un immeuble et d’un terrain de 17 perches situés à la rue Souillac à Port-Louis et appartenant aux héritiers de feu Dhamraj Hurhangee.

Il ajoute que le notaire a aussi certifié avoir la garde d’un chèque d’un montant de Rs 850 000 représentant un dépôt en garantie que lui a remis l’acheteur potentiel (l’habitant de Quatre-Bornes) dans le but d’acquérir la propriété de Port-Louis.

L’avocat dit, dans sa plainte, avoir reçu par la suite une mise en demeure de l’homme d’affaires de Port-Louis dans laquelle ce dernier l’accuse à tort d’avoir promis de lui vendre la demeure de Port-Louis contre la somme de Rs 17,5 millions.  Le procès sera appelé le 18 octobre 2018 devant la Cour suprême.