Live News

Controverse : aucune étude avant la conversion de trois campus en centres polytechniques

Le Pamplemousses University Campus. Le Pamplemousses University Campus.

Au pied levé. C’est le moins qu’on puisse dire de la réorientation du projet de trois nouveaux campus tertiaires en centres polytechniques. Aucune étude n’a été faite au préalable, confie un haut fonctionnaire de ministère de l’Éducation. Il déplore aussi qu’en raison de cette décision gouvernementale, le Senior Chief Executive, R. Ramlagun et le CEO de Polytechnics Mauritius Ltd, Y. Matabudul, ont été soumis à un feu roulant de questions, le mois dernier, devant le Public Accounts Committee.

Si les trois bâtiments ont coûté environ Rs 700 millions, leur reconversion de campus en centres polytechniques s’élève à environ Rs 50 millions. Ce coût additionnel découle, selon ce haut fonctionnaire, d'une mauvaise planification.

« Les trois bâtiments ont été construits en 2014 à Pamplemousses, Montagne-Blanche et Réduit d’après un plan de campus. Or, avec le changement d’orientation en 2015, il a fallu apporter d’importantes modifications structurelles dans les bâtiments. » Le démarrage, poursuit-il, est en dents de scie car la grande majorité des fonctionnaires du ministère de l'Enseignement supérieur, qui ont initialement travaillé sur ce projet, ont été transférés à d’autres ministères après le changement de gouvernement. « On a dû recommencer à zéro en mettant en place une  Project Management Cell et en recherchant l’assistance de la Banque mondiale », précise le haut fonctionnaire.

Formation

Le gouvernement a ainsi décidé de dédier le centre de Pamplemousses à la formation des infirmiers et du personnel paramédical. Celui de Montagne-Blanche a été consacré au Tourism & Hospitality, et celui de Réduit à la technologie de l'information (Tic). Le centre polytechnique de Pamplemousses a pris une avance avec un premier groupe d’infirmiers déjà formés. La formation d’un deuxième groupe est en cours. Au total, il y en a 160 inscrits.

Au Centre de Montagne-Blanche, la formation d’un premier groupe de 15 étudiants vient de débuter. Ce cours est préparé avec la collaboration du Hotel and Tourism Management Institute de Suisse. « Auparavant, Polytechnics Mauritius Ltd avait signé un accord avec une institution néozélandaise, indique notre interlocuteur, mais ces cours ne répondent pas aux réalités mauriciennes. »  À Réduit, les cours en Tic n’ont pas débuté.

Pour l’année financière 2017/18, Polytechnics Mauritius Ltd a encouru des dépenses opérationnelles de Rs 35 millions. Ses démarches auprès de Nanyang Polytechnics de Singapour pour des cours et des certificats conjoints n’ont pas abouti.

Ainsi, l’institution singapourienne n’agit que comme « mentor ». Elle travaille sur des nouveaux cours dans des secteurs prometteurs  nommément Marine and International Logistics, Language and Translation et Engineering.