Live News

Contrôle sur la quantité de farine livrée - Subvention aux boulangers : la STC veille au grain 

La State Trading Corporation (STC) entend exercer un contrôle strict de la farine livrée aux boulangers. Celle subventionnée est uniquement destinée à la fabrication des pains maison et des baguettes, pas des pains spéciaux. Ce sont la farine de blé blanche de type A et la farine de blé brun de type A qui sont concernées.  Or, certains essaient de gruger le système. Mercredi, la STC a accordé un délai de 15 jours aux boulangers pour lui fournir les renseignements liés à la quantité de farine dont ils ont besoin. 

Depuis le 2 mai 2022, un sachet de 25 kg de farine coûte Rs 108,85 vu qu’elle est subventionnée. Elle est toutefois destinée uniquement à la fabrication des pains maison et des baguettes. Pas moins de 146 boulangers sont enregistrés auprès de la STC, dont 29 représentent 50 % de la farine vendue par l’organisme. 

Selon les Consumer Protection (Control of Manufacture and Sale of Bread) Regulations 2018 GN 6 of 2019 (Annex 1), ceux enregistrés auprès de la STC pour acheter la farine de blé blanche de type A et la farine de blé brun de type A sont tenus de les utiliser pour fabriquer uniquement des pains maison et des baguettes avant de les vendre au prix recommandé par le ministère du Commerce. Or, ce dernier constate que certains jouent au plus fin et utilisent la farine subventionnée pour confectionner des pains spéciaux. 

Face à ces abus, des mesures seront prises dans les semaines à venir. « Il y aura un contrôle sur la quantité de farine vendue aux boulangers », fait comprendre un cadre du ministère. La STC a d’ailleurs tenu une réunion avec les boulangers dans le courant de la semaine pour leur annoncer sa décision. L’organisme instaure un nouveau système. 

Les boulangers doivent fournir à la STC une déclaration dûment attestée par un comptable agréé prouvant le nombre de sacs de 25 kg de farine utilisés en janvier, février, mars et avril 2022. Cela concerne également le nombre de pains produits et vendus par jour en janvier, février, mars et avril 2022. Cet exercice devra par la suite se faire mensuellement, et ce jusqu’à nouvel ordre.

Les boulangers sont aussi tenus de communiquer officiellement toute augmentation de la quantité de farine utilisée, en fournissant tous les documents justificatifs jugés valables. Le but : permettre à la STC d’évaluer la situation et de leur fournir le volume adéquat. 

Nasser Moraby, président de l’Association des propriétaires de boulangeries, fait ressortir que cette quête d’informations n’est pas quelque chose de nouveau. Ce qu’il trouve injuste, en revanche, c’est le délai imparti de 15 jours pour le faire, lequel il estime insuffisant. « Nous sommes déjà en souffrance. Maintenant on nous demande des renseignements pour certifier la quantité de farine utilisée dans la fabrication des pains. Ce n’est pas facile pour nous de payer un comptable », fait-il comprendre.  Il ajoute que moins de 5 % des boulangers fabriquent des pains spéciaux. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !