Live News

Contrôle du conseil de village d’Albion : Rishon Bhadain tente de coiffer Arnachellum qui a quatre élus

Rishon Bhadain Rishon Bhadain et son père, Roshi

Rowin Arnachellum, 25 ans, risque d’être minoritaire au conseil du village d’Albion, bien que son groupe ait fait élire plus de candidats. Rishon Bhadain, 22 ans, se positionne pour en prendre le contrôle.

Est-ce que le dicton « la vengeance est un plat qui se mange froid » s’applique aux manœuvres dans le village d’Albion depuis la proclamation des résultats ? C’est ce que se demande plus d’un depuis que la nouvelle circule à l’effet que Reform Nou Villaz avec trois élus négocie une alliance avec Albionnais avec deux élus. Si les négociations aboutissent, Mouvement Bien-être Albion avec quatre élus deviendra minoritaire. 

Du coup, Rishon Bhadain sera propulsé soit au poste de président du conseil de village d’Albion ou le représentant d’Albion au conseil de district de Rivière-Noire. C’est une situation identique aux élections générales de 1976 lorsque le Mouvement militant mauricien, avec plus d’élus, n’accédait pas au pouvoir à la suite à une alliance entre le Parti travailliste et le Parti mauricien social-démocrate.

Les négociations entre Reform Nou Villaz et Albionnais avant tout est suivi de très près par Mouvement Bien-être Albion. « Le contrôle du conseil nous échappera si ces deux équipes décident de s’allier. C’est à la prestation de serment suivi du vote pour le président du conseil et pour élire le représentant au conseil de district, dans la matinée de mercredi, que nous saurons. On verra alors qui a vraiment à cœur le village et qui place des considérations politiques avant les villageois », déclare Rowin Arnachellum, 25 ans. Comme quoi, Mouvement Bien-être Albion souhaite une alliance avec Albionnais avant tout.

Or, Steeve Magdeleine d’Albionnais avant tout ne semble pas l’entendre de cette oreille. « Une éventualité d’alliance avec les candidats du groupe Reform nou villaz est une logique. Mais c’est à l’équipe de décider », déclare-t-il. Il s’est retrouvé en deuxième position après Rishon Bhadain avec 696 voix, soit 71 voix d’écart. L’autre élu est Olivier Rose. Interrogé à cet effet, dans l’après-midi de mardi, Roshi Bhadain, leader du Reform Party, devait affirmer que « demain nous verrons qui prendra la tête du village et qui ira au conseil de district ». Il confirme que son parti aura soit le poste de président du conseil de village, soit celui de vice-président.

Rishon Bhadain, fils de Roshi Bhadain, s’est classé en première position dans le village d’Albion avec 767 voix. Son groupe a fait élire également Mary Joyce Broker et Gérard Erroll. 

Le Mouvement Bien-être Albion a fait élire quatre candidats : Rowin Arnachellum, Roland Jean Claude Ducasse, Jean Claude Christian Lafraisière et Jimmy Louis Lindsay Baker. 

« Nous avions demandé aux gens de vote en bloc pour nous, mais ils en ont décidé autrement », explique le leader de cette formation, Rowin Arnachellum, 25 ans. 

« Nous sommes cependant satisfaits de notre performance, car nous avons quand même vu huit équipes participer. En tout, il y avait 64 candidats. Pour une première participation, en tant que jeune de l’endroit, je suis satisfait », ajoute-t-il

La campagne a-t-elle été menée dans les règles ? « Nous avons entendu parler de pratiques malsaines, mais on n’a aucune preuve. De ce que j’ai vu sur le terrain, la campagne s’est déroulée dans les normes », dit-il.

Reform Party : pas pu élire d’autres candidats dans les autres villages

Seul parti traditionnel à s’être présenté ouvertement aux élections villageoises, le Reform Party s’est cantonné à Albion et à Petite-Rivière. Il n’a pu faire élire des candidats dans les sept autres villages où il a participé sous la bannière Reform Nou Villaz. Roshi Bhadain affirme être « extrêmement satisfait » de ce résultat, « malgré les manipulations de vidéos et de plusieurs de nos membres ». Mais la joie s’arrête cependant là. 

Dans les autres endroits, Reform Nou Villaz mord la poussière. Que ce soit à Mahébourg, Rose-Belle, Union Park, Gros-Cailloux, Triolet, Grand-Baie et Medine Camp-de-Masque, le succès n’a pas été au rendez-vous.

Le meilleur score enregistré dans ces villages est à Gros-Cailloux où Atish Palaram a terminé à la 24e place. Le pire résultat a été enregistré à Rose-Belle où le premier candidat de la formation politique, en l’occurrence Tiruvalen Potigadoo, s’est classé à la 52e place avec 348 voix sur 4 796 votants.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !