Live News

Consultations pré-budgétaires : Bissoon Mungroo s’attend à un plan pour accueillir de nouveau les bateaux de croisières

Toutes les compagnies de croisières ont revu leurs protocoles sanitaires et seront prêtes à naviguer à la réouverture des frontières.  C’est ce qu’indique le président de l'Association des hôtels de charme (AHC), Bissoon Mungroo. 
Cependant, dit-il, aucun plan n'a été discuté jusqu'à présent pour accueillir de nouveau les bateaux de croisières à Port-Louis.

« Nous lançons un appel au gouvernement de venir dans le prochain budget avec un plan pour pouvoir accueillir les bateaux de croisières », dit-il. Ce dernier a représenté les opérateurs des petits et moyens hôtels aux consultations pré-budgétaires avec le ministre des Finances mercredi 14 avril. 

« Nous demandons au gouvernement de continuer à protéger l'emploi dans le secteur du tourisme maintenant et aussi au-delà de la crise », dit-il.  

En outre, l’association demande le gel du paiement du capital et des intérêts sur les prêts bancaires et les facilités de crédit-bail et s’attend à une flexibilité de remboursement pour la période post-Covid-19. 

Voici en grandes lignes les autres propositions de l’AHC : 

  •     De renoncer à toutes les contributions de PAYE/EWF/TEWF/EPS/NPS/TDS maintenant et sur une période donnée après la crise.
  •     Reporter l'application du Portable Retirement Gratuity Fund jusqu'à nouvel ordre.
  •     Annulation des paiements de location des comptoirs à l'aéroport international SSR.
  •     Accorder un taux d'intérêt de 1 % sur les prêts à tous les petits et moyens hôtels de moins de 80 chambres.
  •     L’introduction d’un programme Eco pour une destination mauricienne plus propre, l'amélioration des emplacements et de la sécurité. 
  •     Un marketing de destination plus cohérent et plus fort, la promotion de l'industrie et une étude sur la compétitivité de la destination.
  •     Création d’une entreprise one-shop à la Tourism Authority (TA) pour les licences.
  •     Encourager le développement numérique.
  •     De renoncer à la location annuelle des ‘crown lands’ et à tous les droits de licence en vertu du TA.
  •     Supprimer toutes les taxes routières et les permis de véhicule de service public pour l'année à venir 2021 / 2022.
  •     Renoncer au paiement de la location pour ATOL / AML au salon d'arrivée du comptoir de l'aéroport.
  •     Un budget séparé de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) pour toutes les PME de l'industrie du tourisme, telles que la location de voitures et les tours opérateurs et les petits et moyens hôtels de moins de 80 chambres.

 

  • Health matters

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !