Live News

Consommation - Le dholl puri coûte plus cher : les marchands s’expliquent… 

Si le prix d’une paire de dholl puri a récemment augmenté dans certaines régions, cependant la hausse du prix se fera sentir dans d’autres points de vente d’ici la fin du mois. 

«Depuis plus de deux mois nous avons déjà augmenté le prix d’une paire de dholl puri qui est passée de Rs 14 à Rs 15. Cependant cette augmentation s’appliquait uniquement à la maison mère à Rose Hill. Mais d’ici la fin du mois, le prix de Rs 15 sera appliqué dans tous nos points de vente », fait ressortir Sudesh Dewa, directeur de Dewa and Sons, l’un des plus gros producteurs de dholl puri à Maurice. Ce dernier rappelle que cette décision fait suite à la hausse des prix de diverses matières premières.  

« Si un sachet de 25 kilos de ‘dholl gramme’ se vendait à Rs 800 au début de l’année, maintenant il faut compter Rs 1 000, voire même Rs 1 300 pour le même sachet », indique-t-il. Par ailleurs, le papier utilisé pour servir le dholl puri, qui est importé de la Chine, coûte désormais plus cher.  Le prix de 500 feuilles de papier est passé de Rs 480 à Rs 625. De plus, le prix du « cornet plastique »

a triplé.  Parmi d’autres hausses, poursuit-il, il y a le prix du sachet de ‘masala’ qui est passé de Rs 80 à Rs 125.

Surekha Bissessur, marchand de Dholl Puri à Bel Air, abonde dans le même sens. « Depuis le confinement, les prix des ingrédients ne cessent d’augmenter. Par exemple, il faut compter une hausse de Rs 300 sur une balle de ‘gros pois’ », dit-elle.  « Actuellement, je vends une paire de dholl puri à Rs 12. Mais j’envisage d’augmenter le prix par Rs 2, soit à Rs 14, d’ici quelques semaines. » Chez Danny Dholl Puri à Candos, Quatre Bornes, le prix d’une paire de dholl puri se vend déjà à Rs 15. « Nous avons augmenté le prix, car nous ne pouvons pas absorber la hausse des prix des matières premières », soutient le propriétaire Danny Lalbahadoor.

Baisse jusqu’à 30 % sur la vente 

Le directeur de Dewa and Sons soutient qu’il faut compter une baisse jusqu’à 30 % sur la vente de dholl puri. « Cependant, cette baisse n’est pas attribuée à la hausse du prix, mais plutôt sur une baisse quant aux mouvements dans les milieux du travail. À présent, il y a un bon nombre d’employés qui travaillent toujours à domicile. Donc, j’ai perdu une bonne partie de cette clientèle », dit-il.  Idem, la vente à Cascavelle a considérablement chuté due à une baisse de la fréquentation, ajoute-t-il. « D’ailleurs, si la situation se persiste, je serai obligé de fermer le point de vente dans ce centre commercial », fait-il ressortir.  À Bel Air, Surekha Bissessur travaille sur une baisse de 25 %. « Certains clients trouvent même très cher une paire de dholl puri à Rs 12 », confie-t-elle. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !