Live News

Consommation : la frénésie du Black Friday gagne du terrain à Maurice

Le vendredi 27 novembre, c’était le Black Friday, synonyme de razzia commerciale avec une journée de promotions. Pour beaucoup de Mauriciens, c’était l’événement à ne pas manquer. Côté commerçants, l’occasion de remonter la pente après le confinement suite à la pandémie de Covid-19. Le Dimanche/L’Hebdo a fait un tour d’horizon des centres commerciaux pour découvrir l’ambiance qui y régnait.

Le Black Friday, un concept qui vient des États-Unis, est un grand jour de soldes qui lance la saison des achats de fin d’année. Quand il a été introduit à Maurice en 2019, l’ambiance était plutôt bon enfant dans les centres commerciaux. En revanche, cette année-ci, la frénésie est montée d’un cran. Preuve en est avec les files d’attente devant l’entrée des centres commerciaux avec des magasins, qui affichaient des promotions allant de 20 % à 70 %. Cependant, valent-elles le coup ?

La fièvre des achats se poursuit à Bagatelle Mall

Le Black Friday a donné lieu à un embouteillage monstre à l’entrée du Bagatelle Mall, vendredi soir. Malgré les longues heures d’attente, les Mauriciens ont fait preuve de patience pour dénicher de bonnes affaires. Cette frénésie d’achats s’est poursuivie durant le week-end. Des photos et des vidéos de cet embouteillage monstre ont fait le buzz sur le Net.

Bon concept

Nola et Frances se sont essayées au concept du Black Friday. Elles se disent extrêmement satisfaites de leurs achats.
Nola et Frances se sont essayées au concept du Black Friday. Elles se disent extrêmement satisfaites de leurs achats.

Ils ont été plusieurs Mauriciens à avoir profité des offres promotionnelles sur des items présélectionnés par les magasins. Si certains ont affiché à leur sortie un air de déception, d’autres, en revanche, étaient heureux d’avoir fait de bonnes affaires. Tel est le cas pour Nola et Frances. Pour ces deux sœurs, le concept de Black Friday était jusqu’ici vague, mais après leurs achats de vendredi, elles sont séduites. « Nous constatons que les Mauriciens sont séduits par ce concept. L’ambiance était au rendez-vous et il y avait plus de monde que d’habitude dans les centres commerciaux. Pour nous, les promotions sont une aubaine, surtout à l’approche des fêtes de fin d’année. Le Black Friday tombe à pic et nous avons bien profité », nous ont-elles confié.

Les Dookeeram souhaiteraient que les promos Black Friday soient étendues sur une semaine.
Les Dookeeram souhaiteraient que les promos Black Friday soient étendues sur une semaine.

La famille Dookeeram, de Moka, a également répondu présente au rendez-vous immanquable de l’année. Le chef de famille partage que c’est un bon concept, mais  il souhaiterait que les offres soient étendues sur une semaine. « Cette extension permettrait à davantage de monde d’en profiter et surtout d’éviter de côtoyer la foule, ce qui n’est pas conseillé avec la Covid-19. Je constate que certaines enseignes ont déjà pris cette initiative. Au niveau des offres, certaines sont intéressantes, surtout sur les produits électroniques », indique-t-il.

Esha et ses amis se sont expressément déplacés pour les vêtements.
Esha et ses amis se sont expressément déplacés pour les vêtements.

Pour leur part, Esha et sa bande d’amis, de Grand-Baie, ont profité du Black Friday pour acquérir des vêtements. La jeune femme, qui salue l’arrivée de ce concept à Maurice, voudrait elle aussi voir les offres promotionnelles s’étendre sur une semaine. « À l’étranger, les promotions durent une semaine. Puis, ce que je trouve dommage, c’est le fait que le Black Friday a lieu que dans les centres commerciaux et tout le monde ne peut pas en profiter », fait-elle remarquer.

Anciennes collections

Le Black Friday ne fait pas que des heureux. Villa, par exemple, se dit déçue. « Le craze est bien là. Tout le monde se déplace avec l’espoir de faire de bonnes affaires, mais le Black Friday à Maurice n’est en rien comparable aux pays étrangers. Alors que nous pensions bénéficier de 20 à 70 % sur les produits, la réalité est toute autre. La plupart du temps, les promotions s’appliquent à certains produits. Ces derniers parfois, comme les vêtements, font partie des anciennes collections. C’est une réelle déception ».

Même son de cloche chez la famille Bissessur, de Quatre-Bornes : « Il n’y a pas vraiment de promotions qui en valent la peine. Les consommateurs doivent être vigilants et ne doivent pas se laisser berner. Nous sommes venus, car c’était l’occasion de faire des achats pour la période des fêtes, mais malheureusement nous repartons déçus. Les promos du Black Friday sont une illusion. Certes, il y a des exceptions, mais bien loin des remises alléchantes affichées par certaines enseignes, elles confirment la règle ».

Youveenah et Amlesh se disent déçus d’offres ne respectant pas les réductions annoncées.
Youveenah et Amlesh se disent déçus d’offres ne respectant pas les réductions annoncées.

Yoveenah et Amlesh, de Floréal, abondent dans le même sens. Pour eux, les enseignes rusent et s’éloignent des remises promises. « Les promotions sont applicables à certains produits seulement ou à d’anciennes collections. Nous sommes déçus alors qu’on s’attendait à faire de bonnes affaires », disent-ils.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !