Xplik ou K

Consommation d’eau : la CWA assure que les compteurs sont lus correctement

compteur

La Central Water Authority (CWA) assure que les compteurs sont lus correctement et que les abonnés n’ont rien à craindre. Certaines personnes avancent que les compteurs de la Central Water Authority ne seraient pas lus correctement, ce qui occasionne des pertes considérables non seulement pour l’organisme, mais également pour les abonnés.

L’administration de la CWA contredit cette information. Elle déclare que tous les compteurs sont lus correctement, sauf quand les lecteurs de compteurs (meter readers) n’ont pas accès au compteur pour les raisons suivantes : une cour clôturée, une porte d’entrée fermée, l’absence du propriétaire ou du locataire, la vitre du compteur est trop floue ou le cadran trop sale ou brisé, rendant ainsi les chiffres illisibles.

En vertu de la section 14 (2) de la Central Water Authority (Water Supply for Domestic Purposes) Regulation 2013, il est stipulé que : « Là où l’autorité est incapable, à n’importe quel mois, de faire la lecture du compteur d’un abonné pour le mois en question ou de connaître la consommation mensuelle comme indiquée par le compteur, l’autorité calculera le volume de la consommation d’eau du mois en question en faisant référence à la moyenne du taux de consommation quotidienne ». 

La CWA ajoute aussi que les sections 9 et 10 du même règlement stipulent que la moyenne du taux de consommation quotidienne signifie ceci :

a) Le volume de l’eau est calculé en se référant aux deux dernières lectures d’un compteur qui marche correctement ;

b) Un compteur est certifié comme fonctionnant correctement si le volume d’eau enregistré à partir d’un compteur calibré indique une tolérance de plus ou moins 5 %.

Des lecteurs de compteurs ne liraient pas les compteurs, mais se contentaient d’inscrire le chiffre 1 suivi de la lettre A sur la facture du consommateur. La CWA explique qu’en fait, c’est un système de code utilisé par les lecteurs de compteurs quand ils n’arrivent pas à lire les compteurs pour les raisons avancées plus haut. Par conséquent, la consommation est calculée par l’ordinateur, selon la moyenne de consommation, en se référant aux deux dernières lectures du compteur de l’abonné.

Pour que les lecteurs de compteurs puissent se baser sur des appareils qui fonctionnent correctement, la CWA rappelle qu’elle a procédé dernièrement au remplacement d’environ 80 000 compteurs.