Live News

Consommation : certaines marques de dholl et de lentilles coûteront plus cher en février 

Il faudra compter Rs 3 à Rs 4 supplémentaires sur un sachet de 500 grammes.

Les consommateurs devront débourser entre Rs 3 et Rs 4 supplémentaires pour l’achat du dholl gramme, du dholl petit pois, des lentilles noires ou encore pour des lentilles rouges. Or, cette hausse ne concerne que les marques non subventionnées par l’État. Concernant les marques dont les prix sont fixés, les importateurs réclament un relèvement de la subvention pour ne pas travailler à perte.

Les produits de base continuent à être frappés par les hausses de prix. Jayen Veerapen, directeur de J.M. Veerapen Ltd et importateur de grains secs, cite trois facteurs qui font grimper les prix : le fret, le prix d’achat sur le marché mondial et le taux dollar/roupie. 

« Le fret a augmenté de 200 %. Quant au prix à l’achat, c’est 20 % plus cher en comparaison à l’année dernière », fait-il valoir. Concernant le taux de change, le dollar fluctue tout le temps. « Ce qui contribue à augmenter nos coûts, d’autant que chaque banque pratique son taux, allant de Rs 43,50 chez une banque à Rs 44,30 chez une autre », déplore-t-il. 

Une situation qui affecte également le marché local. Ainsi, à partir de février, les prix des grains secs seront plus élevés. « Avec le fret et les prix à l’international qui continuent de grimper, les grains secs coûtent plus cher. Il faudra s’attendre à de nouveaux prix vers mi-février sur les nouvelles cargaisons. La hausse sera de 10 % minimum », soutient Dawood Jhurry, directeur de Succession Dawood Jhurry & Co. Ltd. Ce sont les dholl et les lentilles, importés de l’Australie, qui sont concernés par cette majoration des prix. 

Uttam Sumaroo, secrétaire général de Masters Express, observe déjà une hausse. Par exemple, rélève-t-il, le dholl petit pois qui se vendait à Rs 18 le sachet s’écoule aujourd’hui à Rs 20. « Une majoration de 10 % à 12 % est attendue dans les semaines qui viennent », affirme-t-il. 

Marques non subventionnées

Chez certains importateurs, les nouveaux prix entreront en vigueur dès la première semaine de février alors que chez d’autres, la majoration sera appliquée à la fin de février. « L’augmentation variera de 15 % à 20 % sur les prix du dholl petit pois, du dholl gramme, des lentilles noires et des lentilles rouges », explique Girish Purmanund, Managing Director de Kalité Co. Ltd, importateur de grains secs. Il faudra donc s’attendre à une augmentation de l’ordre de Rs 3 à Rs 4 par sachet à partir de février, renchérit Jayen Veerapen. 

Cette hausse ne concerne que les marques non subventionnées sur le marché. On en compte une dizaine. « Nous ne sommes pas autorisés à augmenter les prix des marques subventionnées par l’État. De même, nous ne souhaitons pas augmenter les prix afin de ne pas pénaliser les consommateurs, mais le gouvernement devra revoir à la hausse la subvention ou absorber la nouvelle augmentation des prix car nous travaillons à perte. Nous ne pouvons pas, par exemple, vendre un sachet à Rs 23 alors que le prix réel est de Rs 32 », souligne Jayen Veerapen. 

Girish Purmanund abonde dans le même sens. « Les prix fixés se basent jusqu’à fin décembre. Or, ces prix ne reflètent aujourd’hui plus la réalité et sont nettement en dessous du prix réel. La subvention actuelle ne nous permet pas de couvrir nos frais. Le prix d’achat est plus élevé et il faut ajouter à cela d’autres frais tels que l’emballage, le coût de distribution, etc. », fait-il ressortir. 

Les importateurs sont loin d’être les seuls perdants. Les consommateurs seraient aussi pénalisés. Selon nos recoupements d’information, certaines des marques subventionnées – dont les prix sont plus abordables – ne sont pas livrées dans les commerces. « Nous recevons les produits subventionnés, mais c’est vrai que pour certaines marques nous ne recevons plus de stock », indique Uttam Sumaroo. Les consommateurs n’ont alors d’autre choix que de se rabattre sur les marques présentes dans les grandes surfaces et, du coup, doivent débourser plus d’argent. Pour les importateurs, une hausse de la subvention permettrait de résoudre ce problème. À suivre ! 

Les 2 grains secs les plus consommés 

  • Lentilles noires

  • Dholl petit pois

*NdlR : À titre d’exemple, rien que chez Kalité Co. Ltd, 200 000 sachets de dholl petit pois et entre 250 000 et 300 000 sachets de lentilles noires sont écoulés chaque année.

Le saviez-vous ? 

Le Mauricien consomme 10,81 kilos de grains secs par an, selon les données de Statistics Mauritius.

Prix plus élevés pour le haricot pale et le dholl embrevade 

Les Mauriciens devront également débourser plus de sous pour l’achat du haricot pale et du dholl embrevade à partir de début février. La hausse tournera autour de 25 %, indique Girish Purmanund.

Les marques de grains secs subventionnées 

  • Flamboyant
  • Orient 
  • Alpa 
  • Champion 
  • Best Foods 
  • King Savers 
  • Kwality 
  • Way 
  • Rocket 
  • Roxanne 
  • Inas

 

Les prix de vente dans les commerces 
Grains secs  Prix des marques subventionnées (sachet de 500 grammes) Prix des marques non subventionnées (sachet de 500 grammes)
Lentilles noires   Rs25 Rs28
Lentilles rouges* Environ Rs 25 Rs28
Dholl petit pois Rs18 Rs20
Dholl grammes Rs25 Rs28
Pois du cap (gros pois) Rs36 Rs38
Haricot rouge (grain sec non subventionné) - Rs38
Dholl embrevade (grain sec non subventionné) - Rs48
Haricot pale (grain sec non subventionné) - Rs47
*En rupture de stock dans divers commerces.

 

Les pays d’où viennent les grains secs que nous consommons 
Australie  Lentilles noires, lentilles rouges, dholl gramme, dholl petit pois 
Malawi et Inde  Dholl embrevade 
Madagascar  Pois du cap 
Thaïlande et Australie  Ambérique 
Chine et Egypte  Haricot rouge 
Canada  Lentilles noires, lentilles verts 
Chine  Haricot pale

 

L’État subventionne les grains secs à hauteur de Rs 5 le sachet 
Grains secs subventionnés  Subvention applicable 
Dholl petit pois, dholl gramme, lentilles noires, lentilles rouges, gros pois Rs5

 

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !