Live News

«Consent form» : ceux qui remettent en cause l'aspect juridique doivent «bien réfléchir», prévient Maneesh Gobin

C’est la cour qui peut trancher, dit Maneesh Gobin. Cela dans le sillage du débat entourant le « consent form ». Toutefois, en attendant cet hypothétique verdict des juges, il nous faudra prendre en compte la santé de la population, a dit l’Attorney General, ce jeudi 18 mars.

Étant lui-même un juriste, Maneesh Gobin dit parfaitement comprendre le fonctionnement de l’esprit d’un juriste. Il a ainsi lancé un appel à ceux qui souhaitent se lancer dans des débats entourant le formulaire de consentement. À ceux-là, Maneesh Gobin dit qu’ils doivent « bien réfléchir », car on se trouve dans un contexte exceptionnel. « Toute jurisprudence, qu’elle soit constante ou non, est appelée à évoluer, qui plus est dans les situations exceptionnelles dans lesquelles nous sommes ». Le contexte est unique, sans précédent, et demande des mesures exceptionnelles, a martelé Maneesh Gobin.

Il devait citer l’exemple de l’Angleterre, où il n’y a pas de « consent form », mais une loi concernant la vaccination contre la Covid-19.

Voici le " consent form " :

''''

''''

 

 

  • Shell Fuels

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !