Xplik ou K

Conseil de district de Pamplemousses : une plainte déposée depuis 2013 toujours en suspens

Conseil de district de Pamplemousses La plainte de Mahantee a été déposée au Conseil de district de Pamplemousses il y a 5 ans.

Mahantee, âgée de 57 ans, se fait rouler dans la farine par les officiers du conseil de district de Pamplemousses. Il y a cinq ans, cette habitante de Goodlands a déposé une plainte pour « construction illégale » contre son voisin, mais à ce jour, rien n’a été fait.

Mahantee a noté tous les détails et les développements relatifs à sa plainte dans un carnet. « Le voisin a construit sa maison sans respecter le règlement qui stipule qu’il faut qu’une distance de 0,9144 cm, soit 3 pieds, sépare les deux maisons. En 2013, lorsque j’ai déposé ma première plainte auprès de conseil du district de la région, mon voisin a interrompu les travaux de construction. Toutefois, en 2017, les travaux ont repris », dit-elle.

La quinquagénaire ajoute : « De surcroît, la dalle a été coulée, ce malgré mes nombreuses plaintes et la visite des officiers. Quand je me suis tournée une nouvelle fois vers les autorités concernées, des préposés sont venus sur place, mais rien n’a été fait ».

À chaque fois que Mahantee se rend au conseil du district, les employés lui demandent de remplir une nouvelle fiche. « Je ne sais pas pourquoi ils me demandent  cela, alors qu’il existe déjà un dossier à mon nom depuis presque cinq ans ! Ne disposant d’aucun autre recours auprès du conseil de district, je n’ai eu d’autre choix que de consigner une plainte au poste de police de Goodlands, le 8 novembre 2018. Je ne sais plus quoi faire, mais il me faut vite trouver une solution, car je ne peux plus tolérer les nombreux inconvénients, dont les fenêtres qui s’ouvrent directement chez moi ».

Sollicité Ellayah Prembhoodas, le président du Conseil du district explique : «  Un officier a servi une Notice au voisin il y a quelque temps. Cependant, nous allons examiner à nouveau le dossier de Mahantee et je vais aussi lui demander de venir me voir personnellement ».

Un rendez-vous a été pris entre les deux parties et quelques jours après, l’habitante de Goodlands a informé la rédaction que son dossier sera envoyé en cour le 19 janvier 2019. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !