Live News

Connu pour ses multiples frasques : Lallchand Boodhoo interpellé à nouveau pour délit sexuel

Lallchand Boodhoo.

Il a fait la une de l’actualité à plusieurs reprises. En deux occasions, Lallchand Boodhoo a écopé de deux peines de huit ans de prison pour des délits sexuels. Jeudi dernier, cet habitant de Saint-Pierre âgé de 53 ans a été arrêté lors d’une vaste opération menée par des policiers du poste de Flacq, ceux affectés à l’hôpital et des éléments de la Criminal Investigation Division (CID). 

Son interpellation fait suite à deux plaintes consignées dans la journée de jeudi dernier. Au poste de police de Flacq, une jeune enseignante de 25 ans a indiqué à la police que ce jour-là, elle marchait en compagnie de son ami vers 15h25. À un moment donné, un homme circulant à moto a tenu des propos désobligeants à son égard. Mécontente, l’enseignante l’a réprimandé. Quand elle s’est approchait de lui, il l’a injurié, tout en la menaçant avec un couteau. « Mo pou pick toi are sa », a-t-il déclaré.

L’autre victime, une femme de 44 ans, s’est rendue au poste de police de Camp-de-Masque pour porter plainte. Elle a expliqué qu’elle marchait sur la route, quand un homme circulant à moto a commencé à l’injurier et s’est livré à des attouchements sexuels sur elle. La quadragénaire a tenté de saisir la moto de son agresseur, mais dans la foulée, elle est tombée sur l’asphalte. Blessée, elle a été transportée à l’hôpital de Flacq pour des soins. Entre-temps, la police a pu mettre la main sur le suspect qui a été identifié par la victime  de 44 ans alors qu’elle se trouvait toujours à l’hôpital.

Qui est Lallchand Boodhoo ? 

Cet habitant de Saint-Pierre n’est pas inconnu des forces de l’ordre. Dans le passé, il a été arrêté pour divers délits sexuels, dont le viol d’une femme d’une soixantaine d’années dans un champ de cannes à Belle-Rive. Le suspect qui circulait dans un véhicule tout-terrain avait proposé un lift à sa victime qu’il a ensuite conduite dans un champ de cannes. Il avait écopé d’une peine de 8 ans de prison. 

On pourrait penser que cela lui aurait servi de leçon, mais tel n’a pas été le cas. Après sa libération, il a été interpellé pour avoir fait des gestes obscènes devant un collège de Curepipe. Lors d’une fouille dans son sac, la police avait trouvé des sous-vêtements féminins.  Le 21 mars 2013, alors qu’il se trouvait dans un village de l’Est, il a été interpellé pour le kidnapping et abus sexuel sur deux sœurs de neuf et dix ans. Pour ce délit, il a été condamné à une peine de 8 ans de prison en mai 2015 par la cour intermédiaire. 

L’année dernière, il a quitté la prison et le revoilà derrière les barreaux. Des sources policières n’écartent pas la possibilité qu’il ait pu faire d’autres victimes qui ne se sont pas manifestées. Vendredi dernier, Lallchand Boodhoo a été traduit devant la cour de district de Flacq où il a fait face à deux accusations provisoires, soit de possession d’armes dangereuses et d’attouchements sexuels. 

La police a objecté à sa remise en liberté conditionnelle. Il sera de nouveau traduit en cour la semaine prochaine. Son interrogatoire débutera sous peu. 

Shehzad Jaddoo

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !