Législatives 2019

Congrès du PTr à Phoenix - Ramgoolam : «Si Pravind Jugnauth prop, mwa mo Napoléon»

ptr Le PTr a fait salle comble le dimanche 13 octobre.

Le leader des rouges, Navin Ramgoolam, a fait salle comble à Val de Vie Event Garden, à Valentia. La circonscription no 15 (La Caverne-Phoenix) a accueilli, le dimanche 13 octobre, le congrès annuel du Parti travailliste qui célèbre ses 83 ans d’existence.

C’est avec des chansons rythmées ponctuées de “to ti swet mo malerr” que Navin Ramgoolam, a fait son entrée dans la salle, parée de blanc et de rouge. Une décoration aux allures de mariage chic. 

Le maître de cérémonie était le président du Parti travailliste (PTr), Patrick Assirvaden. Sur la demande de celui-ci, les applaudissements de l’assistance, ont fait place à une minute de silence. C’était en mémoire des six morts dans l’accident survenu à Rose-Belle dans la soirée du samedi 12 octobre. L’hymne national a suivi. 

Hormis, Patrick Assirvaden, Navin Ramgoolam a été le seul à prendre la parole. Son discours d’un peu plus d’une heure, a été axé principalement contre le Mouvement socialiste militant (MSM). La cible étant Pravind Jugnauth. 

Le leader du PTr est revenu sur les allégations portées par le trafiquant Peroumal Veeren contre le Premier ministre, devant la commission d’enquête présidée par l’ancien juge Paul Lam Shang Leen. Il demande pourquoi Pravind Jugnauth ne s’est pas présenté devant la commission pour « laver son honneur ». 

Le leader des rouges a ensuite parlé de la « mafia de la drogue». Il a soutenu que les noms de plusieurs membres du gouvernement ont été cités dans le rapport de Paul Lam Shang Leen. Le leader des rouges a fini par lâcher que : « si enn dimoun kouma Pravind Jugnauth prop mwa mo Napoléon ». 

«Pou bizin reponn»

S’il promet « de ne pas mener une politique de vengeance en cas de victoire aux législatives du 7 novembre », il dit néanmoins que « certaines personnes devront répondre de leurs actes ». Il a aussi cité le nom de Yandraduth Googoolye, le gouverneur de la Banque de Maurice dans l’affaire BAI-Bramer et de Jean Michel Lee Shim. Outre ceux-là, le commissaire de police, Mario Nobin, en a aussi pris pour son grade. 

S’agissant du choix de la date des élections du 7 novembre, trois raisons expliquent, selon lui, l’annonce soudaine des législatives par Pravind Jugnauth. « Diss kays fini raye kont mwa. Zot pe per onziem la osi raye par lakour ». Il se réfère ici à l’unique procès dont il répond devant la Cour intermédiaire. C’est celui ayant trait à ses coffre-forts et une décision est attendue le 15 novembre, après une motion d’abandon des accusations contre lui formulée par se avocats. 

Aussi, dit-il, le MSM a peur d’une partielle dans la circonscription no 7. Navin Ramgoolam ajoute qu’après l’annonce d’Anil Bachoo, comme candidat possible, l’adversaire aurait battu en retraite. La dernière raison est la peur d’un « regain » de popularité dont il fait l’objet.  

Selon lui, vu que les élections coïncident avec les examens du Higher School Certificate, beaucoup de jeunes ne pourront pas exercer pleinement leur droit de vote.


Leader du PTr

Navin Ramgoolam a été reconduit au poste de leader du PTr. C’est une des trois résolutions adoptées lors du congrès du parti. Les deux autres concernent l’alliance Ptr-PMSD en vue des législatives du 7 novembre et la reconduction de Patrick Assirvaden à la présidence. Une réunion de l’exécutif du PTr aura lieu ce lundi 14 octobre à 16 h 30. 


Megh Pillay de retour chez MK en cas de victoire 

Dans la foulée, le leader du PTr a promis que l’ancien Chief Executive Officer d’Air Mauritius, Megh Pillay, reprendra aussitôt son poste s’il remporte les élections générales le 7 novembre. « Nou gagn eleksion so demin mem Megh Pillay repran so post Air Mauritius », a promis le leader des rouges. Megh Pillay avait été éjecté, en octobre 2016, de la compagnie nationale d’aviation. Il avait aussi dirigé Air Mauritius de septembre 2003 à octobre 2005 sous le gouvernement MSM/MMM.


Ashock Jugnauth candidat au no 8 : «Nou pou fer tonton batt neve aster»

Navin Ramgoolam a promis que la liste des candidats de l’Alliance nationale (Ptr-PMSD) sera révélée d’ici la semaine prochaine. Il a d’ores et déjà annoncé  Ashock Jugnauth, comme candidat, dans la circonscription no 8 (Quartier Militaire- Moka). Il défiera encore une fois son neveu Pravind. 

Pour la petite histoire, Pravind Jugnauth avait battu Ashock Jugnauth lors l’élection partielle du 1er mars 2009 dans la circonscription no 8. Le Parti travailliste, alors au pouvoir, n’avait pas aligné de candidat et avait soutenu activement Pravind Jugnauth, alors leader du MSM sans députation, au détriment d’Ashock Jugnauth qui bénéficiait alors du soutien du MMM. Dimanche, Navin Ramgoolam a déclaré : « La dernyer fwa grass a nou neve finn batt tonton aster la nou pou fer tonton batt neve ».


Navin Ramgoolam retourne à Pamplemousses/Triolet

Le leader du Parti travailliste, Navin Ramgoolam compte finalement se présenter à nouveau pour la 7e fois dans la circonscription numéro 5 Pamplemousses/Triolet. Il a été élu dans cette circonscription du nord de l’île depuis 1991 sauf en 2014 où il a mordu la poussière. D’ailleurs, il a déjà informé ses principaux agents de travailler le terrain. 

Après sa cuisante défaite de 2014, il envisageait de se présenter aux élections dans la circonscription numéro 10 Montagne Blanche/Grande-Rivière sud-est. En cours de route il avait changé d’idée et souhaitait affronter l’électorat dans la circonscription numéro 9 Flacq/Bon Accueil, étant donné qu’Anil Bachoo devait être candidat à Piton/Rivière du Rempart. Vu qu’il n’y aura pas de partielle, Anil Bachoo a demandé qu’il se porte candidat dans son fief et non ailleurs. 

Du coup, Navin Ramgoolam retournera devant l’électorat de Pamplemousses/Triolet qui l’avait rejeté en 2014. La circonscription No. 5 compte 

65 115 électeurs. En 2014, sur les 62 092 électeurs inscrits, 45 803 avaient fait leur devoir civique dans cette circonscription. Robin Soonarane sera un de ses deux colistiers. Le leader des rouges a annoncé qu’il présentera sa liste des candidats cette semaine.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !