Live News

Confinement : la famille Pentayah célèbre l'Ougadi en famille via skype

Ce n'est surtout pas le confinement total en vigueur depuis ce mercredi 24 mars à Maurice le pays qui a empêché la famille Pentayah de Flacq de bien célébrer le nouvel an télugu. Les célébrations sont certes différentes mais non sans un certain charme.

Comme tous les matins de nouvel an télugu, les membres de la famille Pentayah ont revêtu leurs habits neufs et traditionnels pour accueillir ce début annuel symbolique.

Krishna et sa sœur ainée, Priyanka, se sont attelés à décorer l'entrée de la maison avec le "Muggu", un dessin fait au sol avec plusieurs couleurs. 

Ils ont aussi attaché des feuilles de manguiers à la porte. « Ces feuille font  fuir les négativités », explique Krishna, étudiant à l'Université de Maurice (UoM).

Roma, la maman de Krishna a aussi préparé le  traditionnel Pachadi’, un plat qui compte six différentes saveurs, le sucré, le salé, l'aigre, entre autre. Selon les anciennes croyances, la saveur qui surpasse toutes les autres sera importante pour déterminer cette nouvelle année, explique Krishna.

ougadi
La famille était reunie grâce à Skype pour dire les prières.

Tout s'est déroulé normalement…  jusqu'à l'heure de la prière. Plus possible de se rendre au temple en cette période de crise sanitaire sur le pays mais pas question de rompre avec la tradition. Il faut s'adapter à la situation.

Et c'est là qu'est venue l'idée d'organiser le "hoomam" (prière) via skype pour toute la famille.

« C’est ma cousine Andeesha qui a eu l'idée de faire la prière tous ensemble via skype.  Nous avons fait un group video call », explique Krishna.

Les membres de la famille, du petit au plus grand, se sont donné rendez-vous devant leur ordinateur ce matin pour la prière. Le prêtre leur a même envoyé des prières à réciter pendant la cérémonie et une liste des choses dont il avait besoin pour faire le "hoomam".

Pour Krishna, c'est nouveau car c'est la première fois que la grande famille Pentayah, oncles, tantes et cousins, était au complet pour la prière dite par le prêtre sur Skype.

Chaque année, indique-t-il, c'est au temple le plus proche de leur domicile que les familles vont faire leur prière. « Étant donné que mon oncle et mes grands-parents habitent un peu partout à travers Maurice, c'est la première fois que nous faisons tous ensemble la prière du nouvel an », explique-t-il.

«  J’ai ressenti une grande émotion quand j’ai vu ma grand-mère, car nous passons les fêtes chez elle, mais heureusement même si c'était virtuelle il y a toujours cette chaleur familiale », avoue-t-il.

Si cette année la célébration a eu lieu sans danse, chant et diner familial, krishna et sa famille comptent néanmoins perpétuer la tradition avec la préparation du ‘sept curry’ pour le diner.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !