Live News

Confinement et couvre-feu : l’alimentation n’est pas en reste

Les Mauriciens sont toujours nombreux à passer des commandes  en ligne pour se faire livrer à domicile.

Javed Vayid, propriétaire  de plusieurs restaurants, a lancé il y a 3 jours, un site web bazmanzer.com. 

« Nous avons lancé le site il y a trois jours. Pour le moment nous ne livrons que des plats chinois de notre restaurant Ni Hao. On ne s’attendait pas à avoir autant de commandes et comme nous travaillons avec un effectif réduit, nous avons dû limiter le nombre afin d‘honorer tout le monde », explique-t-il.

Si pour le moment  il propose une carte réduite de son menu chinois avec des mets tels que les ‘mines frites’, ‘bol renversé’ et  black beans, entre autres, il promet d’offrir une plus grande variété de mets tels que les pizzas, burgers prochainement.

Il précise qu’un cout additionnel est ajouté au prix pratiqué en temps normal, afin de pouvoir couvrir les frais de transport et l’augmentation du prix de légumes.

Les livraisons, dit-il, sont assurées dans le respect des normes sanitaires, avec gants, gels hydro-alcooliques, et masque officiel N95 ainsi que la prise de  température du staff tous les jours.

Yannick  Goder de Asmak Co ltd : «Nou pe travay, tia bon bon dieu protez nous»

La compagnie Asmak Co Ltd, spécialisée  dans la vente des produits frigorifiés assure, avec ses 10 camions, la livraison de viande, poulet, agneau et burgers aux supermarchés etdortoirs des Bangladais et Malgaches dans les usines.
 
Yannick  Goder qui fait la livraison dans la région de l’est assure que toutes les précautions sont prises. « Nous respectons les consignes sanitaires et travaillons avec les équipements adéquats. Même quand nous rentrons chez nous. ‘Nu petravay, tia bon bon dieu protez nou’», dit-il.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !