Politique

Conférence de presse du MMM : Paul Bérenger souhaite la dissolution du Parlement avant le 22 décembre

mmm

Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM) est revenu sur le budget et une éventuelle élection partielle dans la circonscription no 7 (Piton/Rivière-du-Rempart), le samedi 15 juin, à Ébène. Paul Bérenger s’est aussi intéressé au dossier Chagos à l’issue de sa rencontre hebdomadaire avec la presse.

« Un budget très électoraliste avec des mesures ‘labous dou’, comme attendu. » C’est ce qu’a déclaré Paul Bérenger. Ces derniers jours, une éventuelle élection partielle dans la circonscription no 7 est revenue sur le tapis, a-t-il ajouté. « S’il y a une éventuelle partielle, évidemment pour nous, c’est un gaspillage total de fonds publics. Car c’est ridicule d’avoir un député qui siégera uniquement pour un mois. » Le leader des mauves a formulé son souhait pour la tenue des élections générales avant le 22 décembre.

« Il y a beaucoup de koze dans le camp du MSM pour une partielle. Si cela s’avère vrai, l’intention de Pravind Jugnauth et de ce gouvernement, c’est donc d’aller au-delà du 22 décembre. Car comme nous le savons, c’est à cette date que le Parlement devrait être dissous. Ce qui serait très mauvais pour le pays. C’est pour cette raison que nous avons insisté sur la dissolution du Parlement et pour que nous nous rendions aux urnes avant le 22 décembre », a souligné Paul Bérenger.

En ce qu’il s’agit du dossier Chagos, le leader du MMM a demandé des consultations avec les Chagossiens quant à la décision que l’archipel fasse officiellement partie d’une des circonscriptions du pays. « L’article 39 de la Constitution stipule clairement qu’on peut rattacher une île à une circonscription. Mais c’est un manque de respect et de considération, car les Chagossiens auraient dû être consultés avant que le Conseil des ministres ne prenne cette décision. » Le leader des mauves a indiqué que c’était le MMM qui avait « démarré la lutte pour la revendication de la souveraineté sur les Chagos ».

Le dossier de l’environnement et un article de presse sur le président de la République par intérim, Barlen Vyapoory, ont aussi été commentés lors de la conférence de presse du MMM.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !