Live News

Conditions climatiques extrêmes : l’Inde prêt à aider Maurice avec des données satellitaires

Le Dr P.G. Diwakal.

L’agence spatiale de l’Inde (ISRO) se dit prête à aider l’île Maurice à mieux prévoir les calamités naturelles telles que les cyclones, les inondations et autres « flashflood ». C’est ce qu’a déclaré le Dr P.G. Diwakal, le directeur du département Earth Observation and Disaster Management d’ISRO, à des journalistes mauriciens et seychellois se trouvant actuellement à Bangalore.

L’ISRO se basera, dans le cadre de ses prévisions, sur des données collectées à travers la Satellite Ground Station se trouvant à Bigara, Curepipe. Ce qui permettra aussi à ISRO de mettre au point des applications mobiles spécifiques. « Cette station qui sert à suivre des satellites indiens à la trace dans cette partie du monde récolte une ruche de données qui peuvent aider à mieux prévoir les calamités naturelles, telles que les cyclones et les inondations », annonce le Dr P.G. Diwakal.

Il rappelle d’ailleurs que c’est avec ces mêmes données satellitaires que l’Inde est parvenu à évacuer de nombreuses personnes d’une région où devait frapper un cyclone. « Notre projection était quasi exacte, ce qui nous a permis d’éviter des pertes de vie. Il n’y avait eu, au final, que des dégâts infrastructurels », précise-t-il. 

Les données collectées par la station de Bigara, affirme-t-il, peuvent aider le gouvernement mauricien à faire « une meilleure gestion du secteur agricole, surtout la culture de la canne à sucre, le secteur du tourisme, l’exploitation de vos terres, de votre faune marine, dont vos coraux, qui vous revêt d’une grande importance ». Ces données peuvent aussi constituer un « fishing zone map » pour une meilleure exploitation de la pêche en haute mer. « Les pêcheurs sauront où lancer leurs filets durant les différentes périodes de l’année », poursuit-il.

Le Dr P.G. Diwakal parle en connaissance de cause car il était à Maurice dans les années 90 lorsque l’ISRO a décidé d’installer la Satellite Ground Station à Curepipe. Il dit se souvenir encore du passage d’un cyclone durant son séjour à Maurice.

Par ailleurs, ISRO projette d’effectuer un vol spatial habité, baptisé « Ganganyaan », en 2022. Il s’agit d’une première dans l’histoire de l’exploration spatiale indienne. L’annonce avait été faite officiellement par le Premier ministre indien Narendra Modi en août 2018, avec l’objectif de faire voler des astronautes indiens en août 2022 pour célébrer le 75e anniversaire de l’Indépendance de l’Inde. D’ailleurs, quatre astronautes auraient déjà été sélectionnés et les entrainements déjà commencés.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !