Faits Divers

Condamnée à trois ans de prison : Nazira Fokeermohamud ne pourra pas recourir au conseil privé

Nazira Fokeermohamud La quadragénaire avait été condamnée à trois ans de prison pour agression à l’acide.


Double revers pour Nazira Fokeermohamud en Cour suprême. Après le rejet de l’appel contestant sa condamnation à trois ans par la cour intermédiaire, elle n’a pas obtenu l’autorisation de cette instance pour faire appel au Privy Council. Nazira Fokeermohamud avait agressé à l’acide Nushroolla Nunkoo, un ancien employé de la Road Development Authority, le 13 février 2009.

Son appel ayant été rejeté par la Cour suprême le 22 novembre 2017 par les juges Asraf Caunhye et Abdurrafeek Hamuth, Nazira Fokeermohamud avait formulé une requête pour contester devant le Privy Council sa condamnation. Elle avait demandé une autorisation de la Cour suprême en vue de contester sa condamnation devant les Law Lords.  

Le chef juge Kheshoe Parsad Matadeen et le juge Nicholas Oh San-Bellepeau ont rejeté cette requête. 

Dans leur jugement, les juges en appel Asraf Caunhye et Abdurrafeek Hamuth avaient conclu que les preuves ont clairement établi que Nazira Fokeermohamud avait agi de concert avec deux autres complices. 

Selon le chef juge Kheshoe Parsad Matadeen et Nicholas Oh San-Bellepeau, la demande de Nazira Fokeermohamud n’est qu’une tentative de demander au Privy Council de réexaminer les arguments déjà résolus devant la cour d’appel et ne comporte pas d’éléments de grande importance pour l’intérêt public qui méritent d’être soumis au Privy Council. Ils ajoutent que les points présentés devant eux ne sont qu’un simple rappel des questions soulevées par la cour intermédiaire et celle de la cour d’appel. 

C’est le 27 janvier 2016 que Nazira Fokeermohamud, âgée d’une quarantaine d’années, avait été condamnée à trois ans de prison par la cour intermédiaire. Elle avait été jugée coupable d’avoir agressé à l’acide Nushroolla Nunkoo, son voisin. Elle était accusée d’avoir commis ce délit le vendredi 13 février 2009 avec son époux Mohamed Aslam Karrimbaccus et Aslam Roheemun, un aide-chauffeur. Tous deux avaient également écopé de trois ans de prison. La victime Nushroolla Nunkoo, un ancien employé de la Road Development Authority, a perdu la vue à la suite de cette agression.