Live News

Condamné pour coups et blessures et agression : une General Worker d’une école primaire licenciée

Jayantee Meunier, une General Worker, affectée à l’école primaire de Grand-Baie, a été licenciée par la Public Service Commission. Cette mère de deux enfants, 50 ans, parle de renvoi injustifié.

La raison avancée dans une correspondance adressée à cette habitante de Grand-Baie, c’est qu’elle a été condamnée pour coups et blessures et agression. Or, son certificat de caractère délivré par le bureau du Directeur des poursuites publiques, datant du 10 septembre 2018, fait mention que Jayantee Meunier n’a eu aucun antécédent judiciaire. Le cas de cette dernière a été évoqué dans l’émission Xplik ou K, ce mercredi matin 19 septembre, sur Radio Pplus.

Jayantee Meunier dit être désespérée. « Banla fin tir mwa dehor depi dan travay. On me reproche que je fais l’objet d’un cas « grave ». Mo ti kontan gagne mo travay akoz mo ena pou occupe mo deux enfants », a déclaré la quinquagénaire sur Radio Plus.

Contacté par la rédaction, l’attaché de presse du ministère de l’Education, Dinesh Seeharry, maintient que la quinquagénaire a déjà payé une amende dans le passé.

L’Attorney général, Maneesh Gobin, affirme que la loi sur le certificat de caractère a déjà été amendée en novembre 2017. « Il ne faut pas avoir une discrimination vis-à-vis d’une employée, basant sur ses previous convictions, sauf si le délit aurait un lien sur son emploi. On n’a pas le droit de l’empêcher à exercer ou de la licencier », a déclaré Maneesh Gobin.  

Bien que son certificat de caractère fasse mention qu’elle n’a eu aucun antécédent judiciaire, Jayantee Meunier attend toujours une réponse pour reprendre  son emploi.

Jouer Mega Millions