Xplik ou K

«Concurrence déloyale» : des taxis marrons opèrent à Forest-Side

taxis marrons Pour lutter contre la concurrence déloyale que leur font subir les taxis marrons, des chauffeurs de taxi de Forest-Side ont porté plainte.

Arnaud (prénom modifié) est chauffeur de taxi. Il explique que des taxis marrons opèrent illégalement à Résidence Atlee. Selon ce Curepipien, cela constitue une menace pour les taximen qui, eux, détiennent un permis d’opération. « Ils nous empêchent de récupérer des clients à proximité du complexe NHDC de Forest-Side. Un chauffeur a été agressé au sabre pour ce motif. Nous craignons pour notre sécurité », dit-il.

Arnaud martèle qu’à cause d’eux, les revenus des chauffeurs de taxi qui sont dûment enregistrés baissent. « Nous avons porté plainte plusieurs fois à la police ainsi que sur la hotline de la National Transport Authority (NTA). Hélas aucune mesure n’a été prise jusqu’ici », déplore le chauffeur de taxi.

Yashvin Potteeram, Communication Officer de la NTA, s’est expliqué dans l’émission : « Nous sommes au courant que des taxis sans permis opèrent à Forest-Side. Quatre ou cinq des 40 inspecteurs de la NTA sillonnent la région de Curepipe. Ils ont pour mission de faire des road site checks pour s’assurer que des vans et taxis marrons n’opèrent pas. Nous informerons aussi la police de ce cas », a-t-il déclaré.

Que dit la loi ?

La loi est claire : celui qui voyage dans un taxi marron, contre paiement, commet un délit. Si un enquêteur arrête cette voiture, le chauffeur et les passagers seront conduits au poste de police. Chaque passager devra faire une déposition et risque une amende.