Xplik ou K

Complexe sportif Dany Imbert, Quatre-Bornes : les horaires d’ouverture retournent à la normale

Le complexe sportif Dany Imbert. Le complexe sportif Dany Imbert.

Depuis quelques semaines, les habitués du complexe sportif Dany Imbert se plaignaient des horaires d’ouverture tardifs du centre. Selon le responsable du complexe, placé sous l’égide du ministère de la Jeunesse et des Sports, un problème de gardiennage en serait à l’origine.

Balmick R. habite Palma, Quatre-Bornes. Selon lui, les habitants de la région faisaient face à un problème depuis plusieurs semaines. Il s’explique : « Le complexe sportif Dany Imbert ouvrait auparavant ses portes à 5 heures du matin, depuis son inauguration en 2016.

Depuis environ deux semaines, elles ouvraient à 7 heures. Les habitués du lieu, surtout les sportifs, se retrouvaient pénalisés. Surtout ceux qui ont l’habitude de pratiquer des exercices au quotidien. Bien que le complexe soit fermé, nous nous retrouvions dans les rues voisines pour nos exercices. Mais question sécurité, ce n’était pas recommandé. Nous étions condamnés à utiliser quelques terrains abandonnés des alentours dans l’obscurité, alors que le complexe est éclairé. Les horaires ont-ils vraiment changé ou est-ce dû à un retard de la personne chargée d’ouvrir et d’éclairer le centre le matin ? » se demande Balmick.

Ce dernier comptait consigner une plainte auprès de la municipalité de Quatre-Bornes, mais un employé du complexe lui aurait fait comprendre que le complexe tombait sous l’égide du ministère de la Jeunesse et des Sports.

Intervenant sur les ondes de RadioPlus, Fabien Hector, attaché de presse au ministère de la Jeunesse et des Sports, expliquait que selon le responsable du centre, il y avait un problème de gardiennage. « Le responsable du centre m’a informé que la situation est retournée à la normale depuis le 29 mars 2019 et que le problème avait été résolu. Toutefois, si selon les dires de Balmick, cela continue, nous enverrons un responsable du ministère pour une vérification sur les lieux afin de prendre les mesures nécessaires ».

Le lendemain, soit à partir du jeudi 2 avril, « les choses sont retournées à la normale ». Balmick a tenu à remercier la rédaction et l’attaché de presse pour avoir résolu le problème aussi vite. « Les amateurs de sports pourront reprendre leurs activités le matin avant d’aller travailler », conclut-il.

  • Made for more