Actualités

Compensation salariale : le montant passe de Rs 200 à Rs 300 en quelques heures

Compensation salariale

Le Conseil des ministres l’a décidé. Les salariés touchant jusqu’à Rs 50 000 par mois auront droit à une compensation de Rs 300. Le salaire minimum passe, lui, à Rs 10 200. Ces mesures entreront en vigueur à partir de janvier 2020.

La décision du Conseil des ministres était très attendue. Vendredi matin, les syndicats avaient vivement protesté contre l’annonce par le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, d’une compensation de Rs 200. Ils ont réclamé une autre réunion tripartite présidée par le Premier ministre Pravind Jugnauth.

Animant une conférence de presse, dans l’après-midi, le Premier ministre a annoncé que la compensation salariale sera de Rs 300 pour les salariés touchant jusqu’à Rs 50 000 par mois et, dans le même temps, il a confirmé que le salaire minimum passera à Rs 10 200. Ce qui coûtera Rs 1,74 milliard au secteur public et Rs 1,8 milliard au secteur privé, soit un total d’environ Rs 3,5 milliards.

Concernant le salaire minimum, le gouvernement maintiendra la subvention de Rs 860 pour le secteur de l’exportation et Rs 500 pour les autres secteurs afin que tous les salariés mauriciens touchent au minimum un salaire de Rs 10 200 par mois. Le Premier ministre a affirmé que « le gouvernement a fait un effort particulier en accordant une compensation salariale de Rs 300 », malgré un taux d’inflation de 0,5 %, soit le plus bas que le pays ait connu depuis des années.

Parallèlement, Pravind Jugnauth a souligné que son gouvernement a tenu parole en augmentant la pension de vieillesse à Rs 9 000 par mois, dès décembre 2019, pour les seniors âgés de 60 à 89 ans, alors que ceux âgés de 90 à 99 ans et les centenaires auront Rs 16 710 et Rs 21 710 respectivement.  Il a aussi fait ressortir que la pension des veuves et des handicapés passera aussi à Rs 9 000. Les orphelins pas scolarisés à plein temps verront leur pension passer de Rs 3 710 à Rs 5 000, alors que ceux qui sont scolarisés et âgés jusqu’à 20 ans, auront Rs 7 000.

Le chef du gouvernement a aussi affirmé que le One-off Bonus promis aux policiers et pompiers a déjà été approuvé, tout comme le paiement de la hausse salariale de Rs 1 000 accordée aux fonctionnaires en attendant la publication du rapport du Pay Research Bureau.  Il a aussi fait ressortir que le gouvernement tiendra sa promesse en ce qui concerne la distribution des livres gratuits aux élèves des Grades 7 à 9 en janvier 2020.


Réactions syndicales

Deepak Benydin
« Nous acceptons ces Rs 300 ‘under protest’. Nous attendons maintenant que le gouvernement corrige au plus vite les anomalies salariales découlant de l’introduction du salaire minimum en janvier 2018. »

Jane Ragoo
« Je suis satisfaite qu’à travers nos luttes, ils ont bénéficié d’un salaire minimum de Rs 9 000 en janvier 2018 et ce chiffre va passer à Rs 10 200 en janvier 2020. Au moins, c’est un salaire qui leur garantit une sécurité alimentaire. Pour la compensation salariale de Rs 300, le gouvernement a fait un effort après avoir proposé une compensation dérisoire de Rs 200 ».

Rashid Imrith
« Le Premier-ministre a compris que la compensation de Rs 200 a provoqué un vif mécontentement au sein de la population. Il a choisi de revoir le taux à la hausse. »

Radhakrishna Sadien
« Je souhaite que le gouvernement vienne de l’avant avec un contrôle des prix pour que cette compensation salariale et le salaire minimum ne soient pas engloutis par des hausses des prix exagérées dans le commerce ».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019