Live News

Compensation – Bijaye Kumar Appanah : «Le salaire minimum déjà indexé au coût de la vie»

Dans une conjoncture économique globale difficile, la hausse du salaire minimum à Maurice fait débat. Le Chairman du National Wage Consultative Council (NWCC), Bijaye Kumar Appanah, souligne que le salaire minimum dispose déjà d’un mécanisme de réajustement face à l’inflation. 

Étant donné le contexte économique difficile, est-ce que le NWCC compte revoir le salaire minimum ?
Le salaire minimum a été introduit en 2018. Il devait y avoir un premier rapport en 2020 et ensuite chaque cinq ans. La prochaine révision salariale est donc attendue pour 2025. 

N’est-ce pas un peu loin, au vu de la conjoncture ?
En fait, le mécanisme du calcul du salaire minimum est indexé au coût de la vie. En d’autres mots, lorsque le gouvernement offre une compensation chaque année, prenant en considération la hausse du coût de la vie, le salaire minimum est automatiquement réajusté. En 2021, le gouvernement avait offert une compensation de Rs 500, le salaire minimum a donc augmenté du même montant, passant de Rs 10 575 à Rs 11 075.

Une révision des modalités entourant le calcul du salaire minimum serait-elle envisageable ?
Lors d’un exercice de révision, le NWCC se penche aussi sur des aspects fondamentaux du mécanisme du salaire minimum, tels que la stratégie, la méthodologie utilisée ou encore le processus. À titre d’exemple, le salaire minimum compte actuellement pour 65% du salaire médian. Si jamais on venait à décider qu’il faille revoir ce seuil, cela se fera lors d’un exercice de révision comme celui de 2025. 

Quel est l’agenda du NWCC pour les trois prochaines années ?
Nous allons incessamment nous réunir pour lancer les débats en marge de la révision de 2025. Il y a des sous-comités qui travaillent déjà en ce sens, mais les membres du NWCC eux-mêmes seront appelés à se revoir dans les prochaines semaines.

Une hausse du salaire minimum étudiée

Une hausse du salaire minimum est une option envisagée par le gouvernement. C’est ce qu’avait fait savoir le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, dans une réponse écrite déposée à l’Assemblée nationale il y a deux semaines. Le Grand argentier répondait à une question du député du Mouvement militant mauricien, Reza Uteem. « Selon la National Wage Consultative Council Act, la prochaine révision du salaire minimum doit avoir lieu en janvier 2025. Toutefois, si le besoin se fait sentir de revoir le quantum à cause de la hausse du coût de la vie, le gouvernement n’hésitera pas à le faire, comme cela a été la pratique à travers les années », avait-il déclaré. 

Un sujet qui est cependant loin de faire l’unanimité, surtout parmi le patronat qui appréhende une augmentation de sa masse salariale dans un contexte économique qualifié de morose.

  • Ed nou pou kont ou!

  • Mauritius Finance

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !