Live News

Comparution du ministre Sawmynaden : Rama Valayden souhaite que la police n’ait pas de nouveau recours à un "déploiement militaire"  

Rama Valayden, l’un des avocats de la famille Kistnen, a adressé une lettre au Commissaire de police (CP) Khemraj Servansing. Cela après l’important effectif déployé lors de la comparution du ministre Yogida Sawmynaden au tribunal de Port-Louis, jeudi 7 janvier, dans le cadre de la Private Prosecution logée contre lui, par la veuve de Soopramanien Kistnen pour emploi fictif. 

Dans la lettre datée du vendredi 8 janvier, Rama Valayden affirme avoir obtenu des informations sur le pourquoi d'un tel déploiement. Selon lui, la police avait en sa possession des renseignements qui lui faisaient craindre qu'il y aurait eu des incidents lors de la manifestation. 

Or, selon l’homme de loi, « depuis la mort de Soopramanien Kistnen en octobre 2020 et depuis que toute la saga a commencé à s'effilocher, il n'y a pas eu un seul cas de violence ». 

Selon Rama Valayden, « au tribunal, le jeudi 7 janvier, la civilité était le mantra du jour ». De ce fait, pour que Maurice ne vive pas un autre jeudi « de triste mémoire », Rama Valayden souhaite que la police n’ait pas recours à un tel « déploiement militaire » (Military Mode of Action) qui « entache la réputation démocratique de notre république ; b) il ne faut pas inonder la Cour d'une présence indue et inutile de policiers (civils, en uniforme ou agents de la National Security Service) ; c) il convient de recourir à des actions démocratiques et non-répressives afin de redorer l'image de la police ».

Rama Valayden souhaite aussi que le ministre Sawmynaden soit appelé « en urgence » par la police pour enquête.

  • Health matters

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !