Live News

Communiqué du PMO sur l’extradition du Slovaque Peter Uricek - Me Hervé Duval Jr : «On persistait dans l'erreur»

Me Hervé Duval Jr.

La profession d’avocat est-elle menacée ? Tel était le thème de l’émission « Au Cœur de l’Info », hier, sur Radio Plus. Ashna Nuckcheddy et Jugdish Joypaul recevaient sur le plateau Me Yatin Varma, président du Bar Council, ainsi que Me Hervé Duval Jr, Senior Counsel, et Me Poonum Sookun-Teeluckdharry.

Institution d’une enquête

Me Yatin Varma parle d’une décision « salutaire » du bureau du directeur des poursuites publiques (DPP) d’ordonner une enquête sur l’extradition de son client slovaque. « J’ai demandé à maintes reprises l’institution d’une enquête sur les incidents survenus afin de faire la lumière et de situer les responsabilités », dit-il. Me Hervé Duval Jr affirme avoir ressenti de l’ « anxiété » concernant cette affaire, surtout après le communiqué émis par le bureau du Premier ministre. « Un communiqué qui cherche à justifier ce qui s’est passé. It is like adding insult to injury. (…) C’est comme si on persistait dans l’erreur », déclare le Senior Counsel.

Situation qui perdure

Me Poonum Sookun-Teeluckdharry parle de tentatives d’intimidation de la police envers des avocats. « À voir la façon de faire de la police, tout semble indiquer qu’il y a une crise entre celle-ci et des avocats de la défense », dit-elle. Me Yatin Varma trouve dommage que la police considère les avocats comme des obstacles à leurs enquêtes. « Lapolis maltret, zour e bat bann avoka », soutient-il, en indiquant qu’il y a une quinzaine de plaintes de la part d’avocats au Bar Council. 

Me Hervé Duval Jr considère cependant que les avocats auraient une part de responsabilité dans ce qui se passe. « Nous avons permis une érosion de notre professionnalisme en général. Le respect, ça se mérite et ça se maintient. Si nous rencontrons des soucis aujourd’hui, c’est parce que nous n’avons pas su rappeler à l’ordre nos membres lorsqu’ils ont commis des erreurs. » 

Réaction du judiciaire

Les trois avocats sont unanimes à dire que la Cour suprême a un droit de réserve sur la façon dont elle opère. Me Poonum Sookun-Teeluckdharry souligne que la réaction est venue par le biais du jugement émis dans cette affaire, où le juge a ordonné que le cas du Slovaque soit référé au bureau du DPP pour toute action jugée appropriée. Me Hervé Duval Jr ajoute que ce n’est pas anodin que le juge ait référé le cas au bureau du DPP. « Le DPP s’est basé sur une vieille loi, qui ressemble à celle utilisée pour instituer une enquête judiciaire. En d’autres mots, le judiciaire n’est pas là pour juger ce qui s’est passé mais il y a plutôt comme un ‘fact finding’ et ce sera ensuite au bureau du DPP de décider de la marche à suivre. »

Arrestation de Me Bissessur

L’arrestation de Me Akil Bissessur a aussi été commentée. Me Yatin Varma questionne la nécessité de placer l’avocat en détention toute une nuit. Me Poonum Sookun-Teeluckdharry s’interroge, elle, sur le rôle de l’Independent Police Complaints Commission (IPCC). « Combien de temps faut-il encore avant que l’IPCC n’enquête sur ce type de cas ? » demande-t-elle. Me Hervé Duval Jr souligne que la détention, même pour les « arrestable offences », doit rester une exception. Il pense que la police a voulu intimider Me Bissessur. « J’interprète cela comme un message envoyé à la population : si vous critiquez, vous serez arrêtés ; si nous avons pu enfermer un avocat, nous pouvons certainement vous enfermer aussi, vous les ‘ti dimoun’. »

Manifestation 

Me Yatin Varma indique que l’organisation d’une marche symbolique, prévue le vendredi 13 mai, a pour but de dénoncer une série d’incidents contre les avocats qui demandent que leur indépendance, leur dignité et leur intégrité soient respectées. Me Hervé Duval Jr annonce toutefois qu’il ne sera pas présent car, dit-il, ce n’est pas sa « façon de faire ». « Mais je respecte la décision de mes confrères qui souhaitent aller dans ce sens », dit-il. 

Des choses à changer

Me Poonum Sookun-Teeluckdharry estime qu’il est grand temps de revoir les Judges’ Rules par lesquels la police est guidée pour mener ses enquêtes. « Ces Judges’ Rules datent de 1912, soit de plus de 110 ans. (…) It’s time for a change. » Me Yatin Varma est d’avis qu’il est important d’introduire une loi-cadre. « Il faut aller de l’avant avec le Police and Criminal Justice Bill », avance-t-il. Le président du Bar Council réclame aussi plus d’indépendance au niveau des institutions, déplorant au passage le « silence » de la Human Rights Commission et de l’IPCC. Quant à Me Hervé Duval Jr, il recommande, entre autres, une meilleure autorégulation de la profession. « Nous avons pris la profession pour acquis. Le moyen de rétablir le respect, c’est l’autorégulation. Nou met lord kot nou mem. Si nou pa fer sa, nou pa kapav atan lezot respekt nou », dit-il. 

  • Ed nou pou kont ou!

  • Mauritius Finance

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !