Live News

Commission d’enquête sur l’affaire Betamax : déposition de Rajiv Servansingh

La première séance de la commission d’enquête sur l’affaire Betamax s’est tenue ce mardi après-midi, 23 novembre, dans l’ancienne Cour suprême.

Cette première audience a été marquée par une motion de Me Rishi Pursem, représentant légal de Veekram Bhunjun et de Betamax Limited réclamant la suspension des travaux en attendant que les juges se prononcent sur les cas liés à ce dossier qui sont devant la Cour suprême.

 « Il n’y aucun ordre à ce stade pour que les travaux de cette commission ne se tiennent pas ». Ainsi, en a décidé la présidente de la Commission d’enquête Carole Green Jokhoo.

Décision qui intervient après la motion de Me Rishi Pursem qui a demandé la suspension des travaux de la commission en attendant une décision de la Cour suprême sur plusieurs cas qui sont devant la plus haute instance judiciaire du pays. Notamment, une demande de révision judiciaire sur la nomination des membres de cette commission, également une demande de redressement constitutionnel.

Après avoir écouté la motion, la présidente de la Commission d’enquête Carole Green Jokhoo  rejeté la demande de Me Rishi Pursem.

Les travaux ont ainsi débuté avec la déposition de Rajiv Servansingh, directeur général de la State Trading Corporation (STC). Il a fourni en quelques lignes le « background » de la STC et son rôle.

Plusieurs documents ayant trait au contrat d’affrètement des produits pétroliers ont été déposés lors de cette séance.

Rajiv Servansingh a demandé à la présidente de lui laisser du temps pour parcourir le dossier car il a été nommé il y a seulement quatre mois.

Les travaux ont été ajournés à mardi prochain pour la suite de l’audition de Rajiv Servansingh.

Carole Green Jokhoo a aussi informé les parties concernées que les travaux de la commission se tiendront tous les jours et ce jusqu’au 9 décembre prochain.

Cette commission d’enquête a été instituée pour faire la lumière sur les circonstances ayant abouti à l’attribution du contrat pour le transport des produits pétroliers à Betamax sous l’ancien gouvernement. De même que sur sa résiliation en 2015.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !