Actualités

Commission d’enquête sur la drogue : la révision judiciaire de Jadoo-Jaunbocus et de Gulbul en cour jeudi

Roubina Jadoo-Jaunbocus et Raouf Gulbul L’ancienne ministre, Roubina Jadoo-Jaunbocus et l’avocat Raouf Gulbul contestent les critiques émises contre eux dans le rapport de la commission d’enquête sur la drogue.

Sept mois après la publication du rapport de Paul Lam Shang Leen sur les travaux de la commission d’enquête sur la drogue, un procès intervient. Il s’agit de la révision judiciaire logée par l’ex-ministre d’Égalité des genres, Roubina Jadoo-Jaunbocus et l’avocat Raouf Gulbul. Leur demande sera entendue sur le fond, ce jeudi 21 mars 2019, devant la Cour suprême. Ils contestent les critiques émises contre eux.

Ce sont les juges Asraf Caunhye et Nirmala Devat, qui écouteront, ce jeudi 21 mars 2019, la révision judiciaire logée par l’ancienne ministre de l’Égalité des genres, Roubina Jadoo-Jaunbocus et l’avocat Raouf Gubul. Tous deux contestent les critiques émises contre eux dans le rapport de la commission d’enquête sur la drogue. Rapport qui a été rendu public, le 27 juillet 2018.

La révision de l’ancienne ministre de l’Égalité des genres et de l’avocat Raouf Gulbul est dirigée contre le président de la commission d’enquête, l’ancien juge Paul Lam Shang Leen et ses assesseurs : l’ancien ministre de la Sécurité sociale, Sam Lauthan et Ravind Kumar Domun, directeur du département Health Service du ministère de la Santé.

L’ex-ministre du Mouvement socialiste militant (MSM) et Raouf Gulbul ont retenu les services du Senior Counsel, Ravind Chetty et du Senior Attorney, Jaykar Gujadhur.

L’avocate Roubina Jadoo-Jaunbocus conteste les conclusions du rapport sur un appel téléphonique fait au trafiquant de drogue Peroumal Veeren, le 2 juin 2014. Appel, selon elle, qui a duré 25 secondes. Elle dit avoir reçu cet appel et qu’elle ne se doutait pas qu’il s’agissait du trafiquant, puisque l’appel est passé d’un portable. Elle a dû aussi expliquer l’allégation selon laquelle elle a rencontré 37 détenus regroupés dans une pièce, et ce, sans que ces détenus n’aient retenu ses services. Roubina Jadoo-Jaunbocus affirme avoir soumis des explications en écrit à la commission.  

Concernant ses visites non sollicitées à la prison, Roubina Jadoo-Jaunbocus souligne que le 30 janvier 2009, en rendant visite à un détenu, un gardien lui a demandé de rencontrer son supérieur. Elle dit avoir ensuite été conduite dans une salle de conférences. Sur place, il y avait plusieurs détenus et gardiens. Les détenus voulaient des précisions sur des développements intervenus dans la loi sur les peines obligatoires et s’ils pouvaient eux, demander une révision de leur peine de prison. Elle explique que toute la réunion eut lieu en présence des gardiens de prison.

« Mauvaise foi »

Roubina Jadoo-Jaunbocus estime que les conclusions du rapport ne sont basées sur aucune preuve. Elle nie avoir reçu Rs 50 000 de Maria Cupidon pour remettre au trafiquant Kamasho. L'ex-ministre nie avoir été partie prenante à un quelconque cas de blanchiment d'argent.

Quant à l’avocat et candidat battu du Mouvement socialiste militant (MSM) dans la circonscription Port-Louis Maritime/Port-Louis Est, Me Raouf Gulbul, il réclame par voie de révision judiciaire à la Cour suprême de revoir les critiques émises contre lui dans le rapport de la commission d’enquête sur la drogue. Il est revenu sur le témoignage de son neveu Riaz Gulbul devant ladite commission. Ce dernier avait témoigné contre lui. 

L’avocat indique qu’il n’a pu contre-interroger son neveu Riaz Gulbul devant la commission. Il a fait état de plusieurs poursuites pénales dont son neveu a fait objet, affirmant que ce dernier est une « personne de mauvais caractère ». Il conteste aussi les critiques émises dans le rapport concernant des propriétés acquises conjointement avec son épouse, la juge Rehana Mungly –Gulbul. Pour l’avocat, la commission a agi de mauvaise foi et avec témérité contre lui.

Par ailleurs, les autres contestateurs du rapport sont Mes Coomara Pyaneandee, Hamid Jaggoo, Vikash Rampoortab, Anupam Kandhai, Noor-e-Shad Shayfiudhin Hussenee, Sanjeev Teeluckdharry, Rex Stephen et Shameer Hussenbocus. Il y aussi Serge Clair, chef commissaire de Rodrigues et l’inspecteur Assad Rujub.