Economie

Commerce : zone de libre-échange africaine en vigueur dès aujourd’hui

container Maurice devra bénéficier d’un marché élargi pour le commerce et le flux de capitaux.

La zone de libre-échange continentale africaine entre en vigueur à partir de ce jeudi 30 mai. Avec le dépôt de deux instruments de ratification par le Sierra Leone et la République arabe démocratique Sahraoui le 29 avril dernier, la Convention stipule qu’avec l’accord avéré de 22 pays, l’African Continental Free Trade Area (AfCFTA) sera en vigueur 30 jours après le 22e instrument.

Maurice bénéficiera donc d’un marché élargi qui favorisera l’investissement étranger direct (IDE) et la libre circulation des hommes d’affaires, des professionnels et du flux de capitaux.

Le pays tire déjà parti des configurations régionales dynamiques en étant membre de la Southern African Development Community (SADC) et du Common Market for Eastern and Southern Africa (COMESA). Le pays profite de l’accès en exemption de droits sur ces deux marchés. Depuis son adhésion à la SADC, la croissance du commerce avec les autres pays de ce bloc est constante. Les exportations de Maurice ont été de Rs 11,9 milliards en 2013 pour passer à Rs 13,4 milliards en 2018. Ce qui représente une progression de 12,6 %. Les importations vers Maurice se sont accrues de Rs 14,2 milliards en 2013 pour atteindre Rs 22,8 milliards l’année dernière, soit une hausse de 60,5 %.

En ce qui concerne le COMESA, la balance commerciale entre Maurice et le Kenya est légèrement plus favorable pour le pays. Nous exportons 63 % du total sous forme de sucre au Kenya. Les importations du Kenya sont principalement le tabac, représentant 87 % de l’ensemble des achats. Cependant, Maurice n’a pas un accès favorable des pays des régions de l’Afrique occidentale et centrale. Il est attendu qu’avec l’AfCFTA, Maurice aura davantage accès à ces marchés et y bénéficiera d’un libre accès.

En outre, la réduction et l’élimination subséquente des barrières dans le secteur des services va promouvoir le commerce transfrontalier de Maurice au marché continental. Les placements transfrontaliers devront connaître un nouvel essor à partir de Maurice dans les secteurs tels que les Tics, les services financiers, la santé et l’éducation, parmi d’autres. Il s’avère également que les professionnels mauriciens pourront offrir leurs prestations en indépendant ou à travers des entreprises basées sur le continent.

Selon une étude menée par Trade Law Centre for Southern Africa (TRALAC), les échanges commerciaux de Maurice avec l’ensemble du continent restent modestes et ont évolué à peine ces dernières années.

Les autres pays ayant ratifié l’accord régissant l’AfCFTA sont Kenya, Ghana, Rwanda, Niger, Swaziland, Chad, Guinée, Cote d’Ivoire, Ouganda, Afrique du Sud, Mali, Namibie, Congo, Mauritanie, Ethiopie, Sénégal, Djibouti, Zambie et Gambie. Ce marché commun qui vise 55 économies africaines sera le plus important au niveau global, avec 1,2 milliard de consommateurs et un PIB combiné de $ 2,5 trillions.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019