Live News

Commerce : «La loi n’interdit pas au fournisseur de fixer un prix maximal», selon la Competition Commission

Organisme d’Etat dont la responsabilité est d’assurer un marché équilibré en faveur du consommateur, la Competition Commission apporte un éclairage sur la situation prévalant dans les commerces en cette période de confinement où de nombreux clients ont déploré une pénurie de certains produits et de prix jugé exorbitants. Elle rassure que tout mouvement anticoncurrentiel sera traité avec toute la force de la loi.
 
Ci-dessous des extraits d’un communiqué émis dans la journée de du jeudi 9 avril :

  • « La commission est consciente du fait que les entreprises font face à des circonstances exceptionnelles tenant compte de la crise sanitaire (causée par) le Covid-19. Elle sait que des entreprises peuvent être appelées à collaborer dans l’intérêt du public afin de s’assurer que les Mauriciens puissent bénéficier d’une fourniture continue en produits et services essentiels en ces temps sans précédents. »
     
  • « La mise à exécution de la loi sur la concurrence n’entraverait pas de manière indue ou perturber une coopération nécessaire et critique qui sont dans l’intérêt du public et des consommateurs et qui (…) ne dure pas plus que requis. »
     
  • « La Competition Commission voudrait préciser qu’elle ne tolèrera aucun comportement commercial de la part de fournisseurs en position de force qui saisissent de l’opportunité afin d’exploiter la crise au détriment des consommateurs. »
     
  • « La Competition Act de 2007 n’interdit pas aux fournisseurs de fixer des prix maximaux pour leurs produits afin de limiter des hausses injustifiées au détail. La loi n’interdit pas aux fournisseurs de recommander des prix au détail et de coller ces prix recommandés sur leurs produits aussi longtemps que les mots ‘prix recommandé apparaissent sur l’étiquette ».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !